Brendan Gallagher a mérité son droit de choisir sa prochaine destination

Les partisans de la LNH le connaissent, Brendan Gallagher est l’un de ces guerriers de la LNH. Chaque match, il donne son 100 % et même si les derniers jours ont été difficiles pour lui, il travaille toujours fort et il est un joueur important aux succès du Canadien de Montréal.

Avec une reconstruction qui semble de plus en plus probable, Gallagher pourrait changer d’adresse à la date limite des transactions. Si le Canadien pensait à l’échanger, Elliotte Friedman croit que le petit #11 a mérité le droit de choisir sa prochaine destination.

En autres mots, Friedman pense que Gally aura le droit de refuser des transactions. Plus que six, en tout cas.

Il est important de noter que Brendan Gallagher compte sur une clause de non-échange, qui lui permet de soumettre une liste de six équipes où il ne désire ne pas être échangé. Ce que Friedman affirme, donc, c’est du moment des discussions entre le prochain DG du Canadien et d’autres équipes, Gallagher doit avoir le droit de faire partie de ces discussions et refuser des transactions à plus que six destinations.

Le problème avec Gally, c’est son contrat. Après cette saison-ci, il lui restera encore cinq saisons où il gagnera 6,5 millions de dollars. Je n’ai rien contre lui, mais au rythme qu’il produit, je doute qu’une équipe veule de lui à ce prix. Le Canadien devra retenir du salaire, ça, c’est clair.

Dans son podcast 32 thoughts, Friedman semble convaincu que le CH trouvera preneur, lui. Une équipe prétendante à la Coupe Stanley voudra d’un Brendan Gallagher dans ses rangs.

Il sera plus facile pour le nouveau DG d’échanger un gars comme Brendan Gallagher. Marc Bergevin n’aurait jamais pu, car il était beaucoup trop attaché à son équipe (et avec raison). Mais son successeur, lui, n’aura pas un lien avec son attaquant.

Reste que tout le monde connaît Gallagher et sait qu’il est un leader important au Canadien de Montréal. Que tu t’appelles Marc Bergevin, Mathieu Darche ou un partisan des Coyotes de l’Arizona…

En Rafale

– Comme beaucoup de joueurs, il a une chance en or de se faire un nom.

– Allan Walsh? Sérieusement?

– Juju Smith-Schuster est émotif à l’idée de voir son ami disputer son dernier match à domicile.

PLUS DE NOUVELLES