Brandon Prust aurait accepté l’invitation (pour le camp) d’une équipe de la LNH

Brandon Prust en a fait du chemin depuis son départ de Montréal, à l’été 2015.

Une demi-saison à Vancouver… Quelques semaines à Utica (Ligue Américaine)… Et un retour chez lui pour bien guérir de sa blessure à la cheville!

Une invitation à participer au camp des Maple Leafs (après avoir annoncé être prêt à accepter un job n’importe où dans la LNH)… Puis un retranchement assez rapide.

Une saison en Allemagne (Nuermberg)…

Et un mariage à London (avec Maripier Morin).

Encore une fois cet été, Prust a confié qu’il aimerait bien revenir dans la LNH. Cependant, il est davantage question de vouloir que de pouvoir dans le cas de Prust, si vous voulez mon avis…

Mais du vouloir, Prust en a à revendre justement.

Le retour de Prust? Pas sûr! (Photo : 25Stanley.com)

Si l’on se fie à sa plus récente publication sur Instagram, Prust devrait participer au camp d’entraînement des Kings. Probablement sous la forme d’un pro try-out…

L’ancien du Canadien a même pris le temps de niaiser Drew Doughty en lui disant qu’il allait devoir changer de numéro (huit). #Hehe

Dans les commentaires, Alex Galchenyuk a (encore une fois) publié des signes de dollars ($$$$$)…

La véritable question est de savoir ce que fera le nouveau marié le jour où John Stevens, le nouvel entraîneur des Kings, le coupera. Accrochera-t-il ses patins? Sera-t-il prêt à accepter un contrat de la Ligue Américaine? Retournera-t-il en Europe? Prust n’a que 33 ans, mais son corps est beaucoup plus vieux que ça à l’intérieur

Chose certaine, il ne touchera pas un salaire de 2,5 millions $ la saison prochaine (comme il avait avec le Canadien), peu importe où il jouera l’an prochain!

MISE À JOUR – On m’a confirmé que Prust allait bel et bien assister au camp des Kings. Il avait trois options dans la LNH (PTO) : Los Angeles, San Jose et une équipe floridienne. Si ça ne fonctionne pas, il songe à aller disputer une dernière saison en Allemagne.

PLUS DE NOUVELLES