Brandon Davidson en a déjà (vraiment) voulu à Gary Bettman | En rafale

Parfois, on écrit des choses sur les réseaux sociaux qui ont une réelle incidence (importante) sur la suite de notre vie. Parlez-en à Stefani et à Greg Pateryn…

Ou encore à Marie-Chantal Toupin, hehe!

Les réseaux sociaux, c’est une grosse bibitte… Un énorme monstre! Il faut y naviguer à jeun, avec une prudence exemplaire.

Faut croire que le 14 septembre 2012, Brandon Davidson ne l’a pas fait.

Replaçons-nous dans le contexte.

La LNH a décrété un lock-out le 15 septembre 2012. Gary Bettman était alors l’ennemi de plusieurs joueurs et partisans.

La veille, un compte Twitter dédié au hockey junior (et aux puck bunnies) a tweeté ceci :

Ça, si vous ne comprenez pas l’anglais, ça veut dire que si l’auteur de ces lignes était dans une pièce avec un pistolet, 2 balles, Ben Laden, Hitler et Gary Bettman, il tirerait 2 balles sur Bettman.

C’est grave comme commentaire… On est loin des récentes sorties publiques de Daniel Winnik et de Jakub Voracek suite à l’incertitude olympique!

Où est-ce que je m’en vais avec tout ça?

Ce jour-là, en 2012, Brandon Davidson (alors défenseur à Oklahoma City) a retweeté le tweet en question.

Je fouillais ce matin le compte Twitter de Brandon Davidson pour un autre article quand je suis tombé là-dessus par pur hasard…

Peut-être était-ce un retweet par accident ou que son compte avait été hacké (excuses que plusieurs nous ont sorties au fil des ans)… Mais je ne crois pas. Je pense plutôt que c’était une erreur de jugement commise par un jeune qui venait tout juste de fêter son 21e anniversaire de naissance.

Reste que c’est hard comme retweet, vous ne trouvez pas?

Ne me dites pas qu’un retweet, ça n’engage en rien. Un retweet, c’est l’endossement de quelque chose. La saga Stefani Pateryn est partie d’un retweet

Doit-on faire un plat avec cette histoire? Non… Elle sert plutôt à démontrer que les jeunes joueurs doivent être mieux encadrés et mieux préparés à leur arrivée chez les pros. Ils doivent être éduqués sur ce qu’ils peuvent faire (ou non) sur les réseaux sociaux. Des erreurs de jugement, ça arrive à tout le monde (et non pas seulement à certains défenseurs).

En rafale
– Deux matchs en deux soirs (à l’occasion) pour Carey Price : Pas de problème!

– Est-ce que ça va causer des problèmes ça, ce soir? #CentreBell

– Superbe entretien avec le gars derrière CapFriendly.

– Sven Andrighetto célèbre aujourd’hui son 24e anniversaire de naissance. Bonne fête, Sven!

– Daniel Carr est de retour à l’entraînement, lui qui s’est absenté pour une 2e fois en pas très longtemps pour des raisons personnelles…

PLUS DE NOUVELLES