Les Blue Jackets ont un luxe que le CH n’a pas

L’une des plus belles histoires de la LNH, l’an dernier, ce fut la montée fulgurante des Blue Jackets de Columbus, qui ont eu la meilleure saison de leur existence, avec une récolte de 108 points au classement général.

Même s’ils ont perdu quelques éléments dans leur groupe d’attaquants, l’équipe de l’Ohio ne devrait pas trop s’en ressentir, en raison de la profondeur de l’équipe à l’attaque.

Oui, John Tortorella n’aura plus sous la main Scott Hartnell, dont le contrat a été racheté, ni Sam Gagner, qui a testé sa valeur sur le marché des joueurs autonomes, ou William Karlsson, maintenant avec Vegas.

John Tortorella est l’une des nombreuses raisons à l’origine des succès des Blue Jackets. (Photo USA Today)

Artemi Panarin, acquis en retour de Brandon Saad, va bien compléter Alexander Wennberg et Cam Atkinson, qui ont tous deux connu la meilleure saison de leur carrière. Ils ont encore un trio de style papier sablé avec Dubinsky, Foligno et Jenner, qui est aussi capable de produire offensivement.

Pour appuyer les Calvert, Anderson et Bjorkstrand, il y a de nombreux candidats capables de tenir leur bout : Motte, acquis avec Panarin, Schroeder, Milano et autres. Dans ce groupe, il n’y a pas que des attaquants interchangeables au talent limité.

Bref, Jarmo Kekäläinen, le DG des Blue Jackets, a accompli toute une besogne depuis son arrivée avec l’équipe en 2013, qui jouit d’une belle profondeur que les Canadiens beaucoup d’équipes de la LNH n’ont pas le luxe d’avoir, entre autres grâce au repêchage.

D’ailleurs, dans le classement du Hockey News sur la performance des directions des équipes de la LNH, les Blue Jackets ont terminé au 6e rang.

L’échange Johansen – Jones a été profitable, autant pour les Predators que les Blue Jackets. (Photo USA Today)

Et on jase… On chante beaucoup les louanges de David Poile, avec les Predators, depuis quelques jours, pour l’acquisition de Ryan Johansen, qui a tiré l’équipe vers le haut. On pourrait bien chanter le même refrain pour le DG des Blue Jackets, car le retour qu’il a obtenu, Seth Jones, a été plus que bénéfique pour l’unité défensive de l’équipe.

PLUS DE NOUVELLES