Blessure de Jake Evans : un geste tout simplement disgracieux

Ce soir, le Canadien a gagné le premier match de sa série face aux Jets après une performance inspirée d’une équipe qui n’était pas reposée.

Mais ce n’est pas ça qui retient l’attention, malheureusement.

Ce soir, Jake Evans a marqué un but dans un filet désert pour sceller l’issue de la rencontre.

Et ce soir, Mark Scheifele y a été d’un geste tout simplement inacceptable.

ATTENTION : La séquence suivante est potentiellement dérangeante. Du moins, moi, elle m’a dérangée.

Je n’ai pas de problème avec l’accélération de Scheifele pour tenter d’éviter que l’adversaire inscrive un but dans un filet désert, loin de là. Or, j’ai un ÉNORME problème avec la réaction de l’attaquant des Jets, qui a frappé un joueur SANS DÉFENSE simplement par frustration.

Ce n’est pas un accident comme l’incident Tavares, c’est un geste salaud. Dominique Ducharme y a d’ailleurs été d’un commentaire plutôt assassin à ce sujet.

D’ailleurs, si jamais la ligue ne punit pas assez sévèrement Scheifele, Joel Edmundson affirme que les gars prendront les choses en main. Le fameux « code ».

Mais arrêtons de parler de lui : il ne mérite pas notre attention pour son geste disgracieux. Passons plutôt à Evans, qui la mérite, lui.

C’était le 25e anniversaire de naissance de Jake Evans aujourd’hui. Sa journée, il la terminera à l’hôpital.

La bonne nouvelle (dans les circonstances), c’est qu’Evans semble avoir « évité la catastrophe ». Selon Brendan Gallagher, Evans était capable de parler et de bouger, ce qui représente un soupir de soulagement.

Il ratera quand même une semaine au minimum, alors qu’il devra passer par le protocole de commotions cérébrales.

On pensera demain à celui qui le remplacera dans l’alignement. En ce moment, il y a en jeu la santé à court et à long terme d’un jeune homme qui a traversé plusieurs étapes pour se rendre là où il est actuellement. C’est une deuxième blessure à la tête en moins d’un an pour Evans, et c’est tellement triste.

On souhaite évidemment le meilleur à Evans, et espérons que ses coéquipiers seront motivés de gagner pour lui.

En terminant, j’aimerais prendre quelques secondes pour souligner un geste passé inaperçu : la réaction de Nikolaj Ehlers à la suite de l’incident, qui est venu établir un « mur » entre la mêlée et Evans pour protéger ce dernier. Ça mérite d’être souligné, ça.

PLUS DE NOUVELLES