Bergevin et Jagr n’ont jamais été amis, et c’est pourquoi le #68 ne jouera jamais à Montréal | En rafale

Richard Labbé était l’invité d’Alex Leblond au Show du Matin du CHOI 98.1, et le journaliste a abordé plusieurs sujets, notamment la relation entre Jaromir Jagr et Marc Bergevin, qui garderait le #68 hors de Montréal, bien malgré lui.

Labbé a pointé vers le fait que Bergevin avait joué avec Jagr au début des années 2000, avec les Penguins de Pittsburgh. Bergy avait 35 ans et Jagr 28. Soi-disant que les deux hommes étaient loin d’être amis à l’époque, et que le DG du Canadien a conservé ce mauvais sentiment (même aujourd’hui).

Il n’est pas clair si c’est aussi le cas pour Jagr, puisque ce dernier a déjà exprimé à maintes reprises son désir de jouer à Montréal. Labbé mentionne qu’à plusieurs reprises durant l’été précédant son contrat avec les Devils, l’ailier droit avait voulu rejoindre Marc Bergevin pour discuter de contrat, celui-ci ne décrochant jamais le téléphone.

On savait déjà que Marc Bergevin ne voulait pas avoir Jaromir Jagr à Montréal et ça confirme ce qu’on avait entendu il y a quelques années, mais c’est extrêmement intéressant de voir que tout ça date d’aussi loin que 16 ans.

C’est plate, parce qu’énormément de partisans du Tricolore ont toujours rêvé de voir la légende vivante dans le gilet bleu-blanc-rouge.

En 2000-2001, les Penguins ressemblaient à ça.

121 points… Le Jagr d’aujourd’hui est loin d’être le même que dans ses belles années.

Durant son passage ce matin, Richard Labbé a aussi jasé des performances récentes d’Alexander Radulov, expliquant comme plusieurs analystes que les longues saisons nord-américaines faisaient en sorte que le #47 allait frapper un mur, tôt ou tard.

En rafale

– Je ne sais pas lire le suédois, mais je crois comprendre que le défenseur Rasmus Dahlin a eu droit à une ovation de la foule après avoir marqué son premier but en séries éliminatoires. Dahlin, 16 ans, évolue dans la ligue d’élite suédoise et on parle de lui comme futur choix top-5 (au moins) au repêchage de 2018.

– Nikita Scherbak, mesdames et messieurs.

– Jonathan Bernier connaît ses meilleurs moments de la saison.

– Il y a moins de 24 heures, Brock Boeser évoluait dans les rangs universitaires. Il y a deux heures, on vous annonçait qu’il avait signé son premier contrat dans la LNH. Et il vient tout juste d’inscrire son premier but dans le show.

– Les Flames ont aussi mis sous contrat un joueur de la NCAA.

PLUS DE NOUVELLES