Ben Chiarot a le pire différentiel +/- de la LNH actuellement

Avec la transaction impliquant Tyler Toffoli qui est survenue aujourd’hui, Kent Hughes et Jeff Gorton ont vraisemblablement envoyé un message clair : plusieurs vétérans quitteront Montréal dans ce qui s’enligne pour être une reconstruction importante chez le Canadien.

Et comme le souligne John Lu, ça pourrait bouger très rapidement chez le Tricolore.

Comme j’en parlais plus tôt, j’espère que ça ne tournera pas pour autant en vente de feu. Il faut garder des vétérans pour mentorer les jeunes joueurs de l’organisation, et même si l’échange de Toffoli me fait peur quant à la fine ligne entre « reconstruction » et « vente de feu », j’essaie de rester optimiste à ce niveau.

Mais s’il y en a un qui est presque assuré de quitter, c’est Ben Chiarot. Il deviendra agent libre au terme de la saison et il est en demande. Pour une équipe en reconstruction, l’échanger semble être une conclusion logique.

Or, même s’il est très convoité, Chiarot fait bien piètre figure dans une catégorie statistique bien précise : le différentiel +/-. En fait, il a le pire différentiel de la ligue à -27. Jakob Chychrun et Keith Yandle sont à égalité avec lui.

On note d’ailleurs la présence de huit joueurs du Canadien parmi les 23 pires différentiels de la ligue. Non, ce n’est pas glorieux.

Malgré tout, je doute fortement que ce sera quelque chose qui affectera grandement la valeur d’échange du défenseur. Oui, le +/- est une statistique simple et intéressante, mais il est très important de tenir compte du contexte quand on l’analyse.

Le Canadien connaît une saison épouvantable, je ne vous apprends rien ici. Il a subi bon nombre de dégelées en raison des trois phases de jeu qui ont fait défaut à un moment ou à un autre. L’offensive qui ne marque pas, la défensive qui est suspecte et les gardiens qui ont connu de grosses difficultés.

Le différentiel +/- est très (trop?) grandement lié aux performances de l’équipe et au temps de jeu des joueurs. Chiarot est l’un des joueurs qui jouent le plus dans l’une des pires équipes : c’est donc un brin logique qu’il ait un aussi piètre différentiel. On peut d’ailleurs appliquer cette même logique à Chychrun.

En fait, même si un défenseur défensif qui a un aussi mauvais différentiel, ce n’est pas vendeur, je ne pense pas que ça affectera grandement sa valeur. En fait, un peu comme Renaud Lavoie, je suis pas mal convaincu qu’il ne serait plus à Montréal présentement s’il n’était pas sur la liste des blessés.

Rappelons que près d’une douzaine d’équipes seraient sur le cas de Chiarot présentement (les Flames, les Blues et les Panthers reviennent très souvent) et qu’on peut s’attendre à ce qu’il rapporte un choix de première ronde et quelque chose d’autre (un espoir ou un choix plus tardif) selon ce qui circule.

Sa récente blessure pourrait toutefois faire en sorte que ça bougera vite dans son cas. Ne soyez pas surpris s’il n’est plus membre de l’organisation en début de semaine prochaine.

Bref, on verra si le piètre différentiel +/- de Chiarot diminuera sa valeur, mais j’en doute fortement. Si quelque chose impacte sa valeur, ce sera son état de santé.

PLUS DE NOUVELLES