Bandes numériques : Kevin Fiala a disparu de la glace pendant quelques secondes

Le mois dernier, mon collègue Jeff Drouin mentionnait que la nouvelle intelligence artificielle des bandes de la LNH n’était pas à point en ce début de saison dans le circuit Bettman.

On parle ici, comme vous le savez, des publicités qui changent sur les bandes pour la télévision.

Évidemment, ce qu’on sait, c’est que l’humain est réfractaire au changement. Quand il y a quelque chose de nouveau qui est annoncé, c’est souvent suivi d’une vague de mécontentement.

Surtout si ça ne règle pas un problème qui dérangeait.

C’est pour ça que les bandes numériques dérangent tant de gens. Plusieurs amateurs ont de la difficulté à détacher leur regard des publicités qui changent sur les bandes pendant les matchs.

C’est bon pour ceux qui payent, mais au final, c’est l’expérience client qui en prend pour son coup. Et la preuve la plus flagrante depuis le début de la saison, c’est quand Kevin Fiala a littéralement disparu de la glace.

Hier soir, lors d’un match des Kings contre les Blackhawks, Fiala est allé contre la bande derrière son filet, mais le hasard a fait qu’à la télé, il y avait un changement de publicité.

Et le temps d’un instant, Fiala a disparu.

Pourquoi est-ce que cela a fait ça? Parce que ce qui est immédiatement devant la bande est pris en charge pour changer la publicité et Fiala, qui était à la mauvaise place au mauvais moment, est passé dans le tordeur.

On va se le dire : ça fait dur. Ça fait jeu vidéo quand un bug survient.

Moi, le référent que j’ai eu, c’est celui de Mario Kart. Quand tu te fais frapper par une coquille, tu tournes un peu sur toi-même en shakant avant de pouvoir repartir au même rythme qu’avant.

Peut-être que ma comparaison est boiteuse, mais ce ne l’est pas autant que ce qui s’est passé concrètement sur la glace.

Quand une telle avancée technologique est implantée, il faut s’assurer que ce soit à point. Il ne peut pas y avoir de tests qui se font : ça doit fonctionner. Sinon, c’est l’expérience client qui en prend un coup.

Espérons que la suite des choses soit plus fluide parce que chaque incident isolé est un incident de trop. Ceci dit, ça fait parler des publicités sur la bande, ce qui n’était pas le cas avant…

En rafale

– Si Chris Neil le mérite…

– Porterez-vous le coquelicot aujourd’hui?

– Kirby Dach complète bien les jeunes du premier trio. [BPM Sports]

– Ça passe ou ça casse?

– Ils sont bons, les jeunes.

PLUS DE NOUVELLES