Aujourd’hui chez le Canadien : La place de Victor Mete serait coulée dans le béton

Le début de saison du Canadien ne s’est pas amélioré, hier soir. Le Tricolore a au moins ajouté un point à sa fiche en forçant la tenue d’une prolongation, alors que l’équipe se classe maintenant au 26e rang du circuit avec un total de 3 points en 5 matchs.

Le point positif est sans aucun doute le réveil de l’attaque, qui a connu une soirée pas si mal, lorsqu’on compare leur sortie à celles des premières joutes.

Malgré tout, le Canadien n’a toujours pas autant de buts qu’Ovechkin. Ovechkin 9, Montréal 7.

L’autre point positif, c’est qu’on pourra avoir une frite moyenne gratuite au McDonald’s à partir de 11h… Le Canadien a marqué le premier but pour la deuxième fois cette saison, et les employés du McDo verront peut-être une inflation de la demande pour les frites de format moyen.

Victor Mete a encore une fois joué un match solide hier soir, engraissant par la même occasion son dossier de raisons pour lesquelles il devrait rester avec le grand club. Sa performance de 21 minutes a fait tourner bien des têtes et son début de saison va très bien, comparativement à un autre défenseur de 19 ans qui évolue à Tampa Bay.

Au courant de la conférence de presse après le match d’hier soir, Claude Julien a donné un très bon indice que Mete demeurera à Montréal au-delà des 9 matchs d’essai accordés aux jeunes à leur première année.

Il a précisé aux médias que présentement, il n’avait aucune raison de le rétrograder chez les Knights de London. Selon des sources de Renaud Lavoie, il serait même le deuxième meilleur défenseur du groupe, aux yeux des dirigeants du Canadien.

Dans d’autres nouvelles un peu moins positives, la tenue de Carey Price est extrêmement inquiétante, jusqu’à présent. Même si son équipe n’est pas particulièrement bonne devant lui, ce qui n’est pas nécessairement nouveau, le #31 montre un pourcentage d’arrêt désastreux qui ne lui ressemble pas du tout.

On est très loin des .923, .933 et .932 des trois dernières saisons…

Sa fiche de 3,35 buts accordés par match, quoique moins représentative, est également loin des chiffres qu’il montrait depuis quelques années.

Avec un contrat de 10,5 millions de dollars qui prendra effet le premier juillet prochain… On ne peut qu’espérer qu’il se ressaisira et redeviendra le gardien qu’il était auparavant.

Le Canadien n’a toujours pas triomphé en temps réglementaire, et Carey Price est l’une des innombrables raisons de cette triste fiche.

Ça va s’arranger, on n’a même pas à s’inquiéter avec ça. Des mauvaises passes, ça arrive à tout le monde et ce n’est pas la première fois que Price en traverse une.

Par ailleurs, c’est journée de voyage aujourd’hui. Le Canadien s’envole vers la Californie, où il affrontera les Sharks mardi, les Kings le lendemain et les Ducks vendredi soir. Les hommes de Claude Julien n’ont pas l’habitude de sortir de grosses performances, dans l’Ouest. De quoi empirer une fiche déjà atroce.

Un autre indicatif du mauvais début de saison? Le différentiel +/- des joueurs…

PLUS DE NOUVELLES