Aucune négociation entre Max Domi et le Canadien

Max Domi ne laisse aucun fan du Canadien indifférent. Lorsque nous avons annoncé en primeur qu’il avait été échangé au Canadien en retour d’Alex Galchenyuk il y a un an et demi, de nombreux partisans avaient déversé leur colère sur Marc Bergevin. Luc Lavoie l’avait même confronté à ce sujet notamment, durant Tout le monde en parle.

Un an plus tard et après une saison de 72 points, Max Domi était devenu la coqueluche de ces mêmes partisans. Il représentait tout du joueur qui carbure à la pression d’un marché comme Montréal pour mieux performer.

Mais voilà que Domi traverse une séquence difficile.

Il n’a pas marqué lors de ses dix derniers matchs, et n’a trouvé le fond du filet que lors d’une seule de ses 20 dernières rencontres. Et ce n’est pas comme s’il récoltait une tonne de mentions d’aide.

Ses 20 points en 33 rencontres le place cinquième rang des pointeurs de l’équipe, alors qu’il trônait au sommet la saison dernière.

Marc Bergevin et Claude Julien ont osé affirmer dernièrement qu’ils s’attendaient à plus de sa part. De plus, Domi a été placé à l’aile en novembre, pour laisser le centre à un jeune joueur de 20 ans (Nick Suzuki). Domi avait toujours joué au centre à Montréal avant ça.

Sachant que Domi sera admissible à l’autonomie avec restriction l’été prochain, on est en droit de se demander comment se portent les négociations entre les deux parties.

Or, selon Louis Jean, il n’y aurait pas eu une seule discussion entre le Canadien et l’agent de Domi concernant une éventuelle prolongation de contrat. Zéro négociation!

« On n’a pas parlé du tout, pas une fois, de contrat ou de prolongation de contrat. Et je ne pense pas que ça ait changé. Je pense que les Canadiens sont en train d’observer ce qui se passe avec Max Domi. Même chose avec son agent. J’ai vraiment l’impression que ça va aller à la fin de la saison. » – Louis Jean

Il est clair pour Louis Jean que le CH souhaite conserver les services de Domi la saison prochaine. L’équipe manque de talent offensif et Domi aime jouer à Montréal.

Mais Marc Bergevin se poserait des questions sur les tendances et l’inconstance de son attaquant. Il est difficile de bien évaluer Domi et sa valeur car il est tantôt exceptionnel et tantôt pratiquement absent. Il prend parfois de superbes décisions et quelques secondes plus tard, de très mauvaises.

Selon Louis Jean, le CH hésiterait à lui offrir un gros salaire durant de nombreuses années présentement. C’est là que ça risque d’accrocher.

Rappelons que Domi dispute actuellement la dernière année de son contrat (cap hit et salaire de 3,15 millions $), mais qu’il aura droit à l’arbitrage s’il ne parvient pas à s’entendre avec le CH d’ici là. Marc Bergevin a répété à quelques reprises qu’il n’aurait pas peur d’utiliser cette carte-là pour s’assurer d’avoir Domi sous contrat en septembre prochain.

Selon vous, Domi se pointera au camp avec un contrat de combien d’années l’an prochain?

Louis Jean semble penser que le petit attaquant sera à la recherche d’un pacte de cinq ou six ans, alors que le CH semble à l’aise d’y aller avec un contrat d’un an (arbitrage?) afin de forcer Domi à prouver sa réelle valeur sur un plus gros échantillon.

Va-t-on s’entendre à mi-chemin? #TroisAns?

Si oui, ça enverrait Domi sur le marché des joueurs autonomies (trop?) rapidement.

Espérons simplement que la superbe relation entre Domi et Montréal ne se brisera pas en 2020.

PLUS DE NOUVELLES