Au moins 81 commotions cérébrales sont survenues cette saison dans la LNH

La saison est terminée depuis quelques jours et malgré une saison au calendrier réduit, la LNH a enregistré au moins 81 commotions cérébrales. Ce fait a été publié par NHL Safety Watch sur Twitter.

Pour des raisons évidentes, le compte n’a pas écrit une liste de tous les joueurs qui ont subi des commotions cérébrales en 2021.

Il est important de noter que les commotions subites durant des batailles n’ont pas été comptabilisées. Évidemment, ce ne sont pas des chiffres exacts, mais si son estimation est près du nombre exact, il s’agit tout de même d’un gros chiffre, surtout dans une saison réduite. Imaginez une saison de 82 matchs…

Un peu plus de 40 commotions sont survenues à la suite d’un contact illégal et seulement 15 de ces contacts ont été punis. Encore une fois, pourquoi la LNH ne sévit pas mieux à l’endroit des mises en échec illégales? La ligue affirme qu’elle veut protéger ses joueurs, mais le joueur qui sert une mise en échec illégale s’en sort sans suspension plus de la moitié du temps.

Le très réputé Allan Walsh a répondu à ce tweet et a affirmé qu’environ 10 % des joueurs de la LNH ont subi une commotion cérébrale cette saison.

Les problèmes ne sont pas seulement le nombre de matchs raté par la victime, mais bien aussi les effets secondaires après leur carrière de hockeyeur. De plus en plus, nous voyons des joueurs tels qu’Andrew Shaw prendre leur retraite prématurément puisqu’ils ont subi trop de commotions au cours de leur carrière.

Jake Evans n’a que 25 ans et semble déjà être à risque. Depuis septembre 2018, le coup de Mark Scheifele était le quatrième coup à la tête qui nécessitait au moins une visite dans la chambre noire. Il a un bel avenir dans la LNH, mais des coups à la tête ne pardonnent pas et une carrière jusqu’à 40 ans n’est peut-être pas envisageable dans son cas.

La LNH devra dorénavant faire une bien meilleure job pour punir les coups à la tête. Et ce, même si ce sont des joueurs élites qui en donnent.

PLUS DE NOUVELLES