« Au bout du compte, Marc Bergevin devait couvrir son c*l! » – Larry Robinson

« Au bout du compte, Marc Bergevin devait couvrir son c*l! » – Larry Robinson

L’ancien défenseur physique du Canadien, qui a passé 17 saisons au sein de l’organisation, a jasé du départ du Général Markov. Robinson ne s’est pas enfoncé la tête dans le sable, il a vraiment utilisé le mot c*l dans son dialogue au sujet du 79.

Il a évidemment encensé Markov à travers son discours, mentionnant qu’il a été le meilleur défenseur du Tricolore lors de la dernière décennie. Sa vision phénoménale du jeu a fait de lui une arme indestructible sur l’avantage numérique. Saison après saison, il demeurait le quart-arrière du Canadien avec un homme en plus.

Markov a une vision de jeu comme personne (ou presque)!

En lisant les propos de Robinson, je réalise de plus en plus que Marc Bergevin s’était préparé en conséquence, qu’il avait trois coups d’avance. La signature à coups de millions de Karl Alzner était une grosse partie du croquis et l’addition de Mark Streit est venue compléter le dessin. Au fond, comme Robinson l’a souligné, Markov doit se sentir bien puisque le D.G. a été obligé de le remplacer par deux joueurs afin de faire un Markov.

Karl Alzner, un défenseur stable défensivement… et Mark Streit, un défenseur mobile apte à bien bouger la rondelle, comble en quelque sorte la perte du Russe. Selon Robinson, Marc Bergevin a réalisé un excellent boulot afin de dénicher des joueurs pour combler la perte de Markov…

Êtes-vous d’accord avec les propos de cet ancien grand défenseur?

PLUS DE NOUVELLES