Arber Xhekaj a été suspendu indéfiniment par la OHL

Arber Xhekaj s’est fait plusieurs amis chez les partisans du Canadien lors du dernier camp d’entraînement de l’équipe.

Le jeune défenseur de 20 ans, 6’3 et 205 livres n’a jamais été repêché. Cependant, son solide jeu (physique, notamment), lui a permis de signer un contrat d’entrée de trois ans (828 333 $ / 70 000 $ par saison) le 4 octobre dernier. Xhekaj a tout pour être apprécié par les partisans locaux de son équipe.

Lorsqu’il est retourné dans la OHL, Xhekaj n’a pas levé le pied. En fait, il n’a pas baissé les épaules et les poings, pour être plus précis.

Il a d’abord été suspendu pour cinq rencontres suite à un croc-en-jambe le 31 octobre

Puis, il vient d’être suspendu indéfiniment dans des circonstances qui manquent d’explication/transparence.

La OHL – que plusieurs accusent d’être rendue trop soft – a annoncé mardi avoir suspendu pour une période indéterminée le défenseur Arber Xhekaj suite à ses actions posées lors du match de vendredi face à Owen Sound.

Le problème, c’est que Xhekaj avait joué 48 heures plus tard face à Sarnia… et que le DG et entraîneur-chef des Rangers de Kitchener (son équipe) a indiqué publiquement ne pas savoir pourquoi Xhekaj a été suspendu.

« On n’est pas certain si c’est pour sa bagarre. On n’est pas certain si c’est pour certains de ses gestes ou si c’est pour quelque chose d’autre ». – Mike McKenzie

En fouillant un peu, on peut soulever l’hypothèse que Xhekaj a été suspendu indéfiniment suite à cette « célébration » d’après-combat.

Ce serait (très) bien que la OHL annonce les raisons exactes (et la durée) de la suspension de Xhekaj. On n’est jamais trop sincère, clair ou transparent à mes yeux…

Toute cette histoire m’amène à me questionner (encore une fois) sur la légalisation des combats dans le hockey… surtout quand il est question de jeunes joueurs d’âge junior.

Le hockey a bien changé depuis deux décennies et ce qui était acceptable – voire même encouragé/applaudi jadis – ne l’est plus nécessairement en 2021. Prenez l’exemple de la mise en échec de Jacob Trouba à l’endroit de Jujhar Khaira plus tôt cette semaine…

Il y a 20 ans, on recherchait ce types de gestes-là…

Des gars comme Scott Stevens et Darius Kasparaitis se sont faits une carrière avec de tels hits

De nos jours – sachant toutes les conséquences que des blessures à la tête peuvent avoir à moyen/long terme -, elles font beaucoup moins l’unanimité. Et si elles le font, c’est à l’opposé du spectre de l’acceptation…

Vous, trouvez-vous que les bagarres ont encore leur place dans le hockey junior? Que Xhekaj a manqué de respect à son adversaire (visiblement ébranlé au sol) et qu’il méritait une aussi lourde suspension?

Rappelons que Michael Pezzetta a aussi été suspendu à plusieurs reprises dans la OHL et aujourd’hui, on l’aime bien à Montréal…

À noter que David Branch, le commissaire de la OHL, a indiqué étudier d’autres comportements en lien avec les incidents de la semaine dernière. Est-ce que Xhekaj a dit quelque chose que l’on n’a pas entendu dans notre salon?

Xhekaj a été nommé première étoile de la rencontre vendredi (une mention d’aide, plus-2 et cinq minutes de pénalité)… il a joué 48 heures plus tard… puis il a été suspendu pour une durée indéterminée suite à ces agissements lors du match où il a été nommé première étoile….

Là-dessus, la OHL l’a échappé. Malheureusement…

Mark Wooley, le joueur qui a jeté les gants avec Xhekaj, n’a pas joué depuis.

Xhekaj a récolté 13 points en 16 rencontres depuis le début de la saison dans la OHL. Il devrait jouer à Laval la saison prochaine.

Rappelons que Logan Mailloux est aussi suspendu pour une période indéterminée dans la OHL. Il espère pouvoir revenir au jeu au début de l’année 2022.

PLUS DE NOUVELLES