Après 16 matchs, les Ducks n’ont toujours pas gagné un match à la régulière

Ça ne va pas super bien à Anaheim présentement, alors qu’on s’attendait à ce que les Ducks soient en mesure de compétitionner cette année. On ne les voyait pas nécessairement comme étant un club qui allait dominer, mais on ne s’attendait pas non plus à ce qu’ils soient installés au tout dernier rang du classement général de la LNH au quart de la saison.

Ça va tellement mal, que le club n’a pas encore gagné un seul match en temps réglementaire. Les Ducks ont une fiche de 5-10-1 après 16 matchs de joués, et leurs cinq victoires sont soit survenues en prolongation ou en tirs de barrage.

Pas drôle, ça.

Les Canards ont peut-être le luxe de compter sur d’excellents jeunes joueurs en Trevor Zegras et Troy Terry, mais le manque de profondeur affecte directement le rendement de l’équipe.

Autant offensivement, que défensivement.

Il y a plusieurs trous dans l’alignement et c’est ce qui fait la différence présentement. Lorsqu’on regarde la formation des Ducks, on réalise que les joueurs vedettes n’ont pas le support qu’il faut afin de connaître du succès sur une base régulière :

(Crédit: DailyFaceoff)
(Crédit: DailyFaceoff)

Il faut toutefois noter que le club joue présentement sans les services de Jamie Drysdale, Kevin Shattenkirk et Derek Grant, trois joueurs réguliers qui étaient importants pour l’équipe l’an dernier.

Et, notons que les performances du gardien numéro un de l’équipe, John Gibson, sont très décevantes jusqu’à maintenant. Ce dernier affiche un taux d’efficacité de .892 et accorde en moyenne 4.23 buts par matchs, ce qui n’est pas très fameux.

Le blâme doit-il absolument être jeté sur les épaules de Gibson? Pas nécessairement. Du moins, je ne trouve pas que ça devrait être le cas lorsqu’on regarde le top-6 à la défense de l’équipe.

Les Ducks d’Anaheim ont l’une des plus belles banques d’espoirs de la LNH et il n’y a aucun doute au sujet qu’ils vont être bons lorsque les jeunes vont maturer. Ce moment n’est peut-être pas arrivé pour l’instant, ceci étant dit.

En rafale

– Gâtez-vous!

– Félicitations!

– Des commentaires intéressants de la part de Georges Laraque.

– Guillaume Latendresse n’y est pas allé avec le dos de la cuillère en parlant de Chris Wideman.

– Un bel honneur pour l’ancien défenseur.

– Non, Jonathan Huberdeau n’avait pas envie d’un numéro deux.

PLUS DE NOUVELLES