Anthony Richard veut faire sa place « pour plusieurs années » avec le Canadien

Quand le marché de l’autonomie s’est ouvert, le Canadien a mis sous contrat plusieurs joueurs de profondeur, dont Anthony Richard. Le Québécois de 25 ans, natif de Trois-Rivières, a joué deux matchs en carrière dans la LNH (à Nashville), mais depuis six ans, il est un régulier dans la LAH.

On peut donc penser qu’il va jouer à Laval, mais évidemment, le principal intéressé a d’autres plans en tête. Comme il l’a dit au micro du 98.5 Sports avec Kevin Dupont, il veut faire sa place à Montréal suite au camp d’entraînement, ce qui n’est pas une surprise.

Évidemment, on se doutait que le principal intéressé allait avoir envie de jouer en haut puisque c’est pour ça qu’à 25 ans, il continue de signer en Amérique du Nord. Le joueur de centre veut non seulement jouer, mais il veut passer l’année en ville.

Le défi sera gros puisque des centres, il y en a en ville.

Je souhaite donc jouer à Montréal et y rester toute l’année et vraiment faire ma place avec les Canadiens pour plusieurs années, espérons-le. – Anthony Richard

Mais sinon, Laval est une bonne option. C’est un bel endroit où jouer pour la LAH – surtout pour un jeune père de famille québécois comme lui – et il sera bien même s’il va en bas.

Il l’a clairement vu en tant que joueur du Crunch de Syracuse lors des dernières séries.

Le problème? En ce moment, il y a peu de place pour les jeunes. Même un gars comme Rafaël Harvey-Pinard aura de la difficulté à s’acheter du temps de jeu avec le Canadien.

Comme je l’expliquais la semaine dernière, le CH donne des outils aux jeunes pour se développer, mais il faudra leur faire de la place.

Avec les gros contrats de l’ancienne administration qui paralysent la masse salariale, ce sera un bon défi pour Kent Hughes. Mais comme le club reconstruit, ça doit être une priorité.

Des gars comme Richard doivent avoir la chance de se prouver et si ça passe par Laval (ce qui sera sûrement le cas à moins d’une surprise), so be it. Mais sinon? Il leur faut de la place.

En rafale

– Ce serait beau à voir.

– Tout va bien.

– Il ne livrait plus la marchandise.

– Un aperçu de la pochette de NHL23. [GHG]

– Il apprend sur le tas, comme on dit.

PLUS DE NOUVELLES