Alexis Lafrenière est un chef de file dans deux catégories chez les Rangers

Puisque les Canadiens de Montréal se retrouvent dans la Grosse Pomme afin d’affronter les Rangers de New York en cette journée dominicale (le match est au programme à 17 heures), voilà le moment d’encenser Alexis Lafrenière. Laffy, malgré une mince production offensive et beaucoup de grenouillage à son égard, est un chef de file dans deux catégories.

Mine de rien, contrairement à sa carrière junior, le Québécois a les patins dans l’enclave, lui qui se retrouve au 2e échelon chez les Rangers pour les passes reçues dans l’enclave à force égale.

Ajoutons à cela que plus de 60% de ses tirs tentés proviennent de la zone payante, bon pour le premier rang chez les joueurs des Rangers de New York à ce chapitre. Ce n’est pas banal!

Cette saison-ci, Lafrenière n’a enfilé que cinq buts, lui qui doit composer avec un rôle de bottom-6, en plus de quelques visites dans les gradins.

On pensait que la progression offensive était en train de s’installer lors de la campagne 2021-22, puisqu’il a enfilé 19 buts et 31 points, mais ce n’était peut-être qu’un mirage.

Bref. Comme l’a souligné Billy Bertrand (un expert via RDS), avant son amorce au sein de la Ligue nationale, Laffy était reconnu pour préparer les jeux et mettre la table pour que ses coéquipiers enfilent les buts… ce qui n’est certes pas le cas depuis son arrivée dans la LNH.

Les Rangers de New York ne sont pas prêts à abdiquer dans son cas, et ils ne sont surtout pas prêts à échanger celui-ci de façon aussi hâtive malgré tout le bruit qui circule autour de lui.

Pour le moment, Lafrenière, tout comme Kaapo Kakko, doit composer avec une équipe qui a fini sa «petite» restructuration et qui vise les grands honneurs. Ils doivent se contenter d’une place sur une 3e unité puisque des joueurs comme Mika Zibanejad, Artemi Panarin, Chris Kreider et Vincent Trocheck prennent beaucoup de place.

Par contre, ce soir, en ce dimanche, ils joueront au sein du top-6 de Gerard Gallant.

Le temps fera certes son œuvre, et les deux jeunots, avec la progression que l’on peut y discerner, deviendront des membres importants de cette formation tôt ou tard.

En Rafale

– Oui, on veut plus de joueurs du Rocket de Laval.

– Excellente nouvelle!

– Eeli Tolvanen est incroyable depuis son arrivée avec le Kraken de Seattle.

– Jonathan Gruden a été rappelé par les Penguins de Pittsburgh.

PLUS DE NOUVELLES