Agents libres : la cuvée 2017 mieux que la 2016? | La malchance de Charles Hudon : il n’est pas du voyage | En rafale

Agents libres : la cuvée 2017 mieux que la 2016?
La période des agents libres qui s’amorce tous les 1er juillet est certes l’épisode le plus épicé dans une saison/année de hockey. Certaines personnes préfèrent ce moment estival à un 7e match de la finale de la Coupe Stanley. Il ne faut pas charrier

Pour cette future période de l’autonomie 2017, Brent Burns figurait fort probablement au sommet de la liste d’une vingtaine de directeurs généraux… mais malheureusement pour eux, l’homme barbu a paraphé un nouveau pacte avec les Sharks de San Jose, où il évolue depuis 2011. Un contrat de 8 saisons, pour 64 millions $.

Burns est l’un des meilleurs quarts-arrière du circuit et aucun futur agent libre n’est aussi attrayant que lui. Mais la cuvée de 2017 sera-t-elle plus intéressante que celle de 2016? En 2016, Milan Lucic a été le premier gros nom à parapher un pacte à long terme avec une formation. Lucic a décroché un contrat de 7 ans et 42 millions $ dès que midi a sonné. On savait déjà qu’il était un Oilers avant l’ouverture (midi).

Andrew Ladd (7 ans et 38.5 millions $) et Loui Eriksson (6 ans et 36 millions $) ont signé quelques minutes après l’heure du lunch…

David Backes, Frans Nielsen, Kyle Okposo, Troy Brouwer et Dale Weise (hehehe) ont tous signé avant 13 heures…

En juillet prochain, les candidats potentiels les plus séduisants sont : Ben Bishop, Joe Thornton, Kevin Shattenkirk, Alexander Radulov, T.J. Oshie, Karl Alzner, Andrei Markov, Jaromir Jagr, Patrick Sharp, Mike Fisher, Patrick Marleau et Martin Hanzal. Il y a beaucoup de corps vieillissants à travers cela, mais ça demeure une cuvée très intéressante. Est-ce que certains d’eux pourraient revêtir l’uniforme des Golden Knights?

Plusieurs de ces joueurs signeront toutefois des ententes avec leur équipe respective avant le 1er juillet. Pas sur que Bergevin va laisser partir Markov.

Donc, êtes-vous 2016 ou 2017?

Charles Hudon est demeuré à Montréal
Le petit Hudon s’est blessé au haut du corps lors de l’entraînement du Canadien ce matin, au Complexe Sportif Bell. Hudon a reçu une rondelle près de la gorge et il devra subir des examens plus en profondeur. S’il reçoit le feu vert des médecins, il pourrait rejoindre l’équipe sur la route. Ce n’est que par mesure préventive, comme on l’a fait avec Nathan Beaulieu… mais si comme Beaulieu, Hudon devait manquer un match, ça pourrait peut-être le pousser plus hâtivement de Montréal?  

Le Québécois a récolté deux mentions d’aide en trois matchs cette année et il a connu une excellente rencontre hier, face aux Hurricanes. Hudon est en train de tracer son chemin tranquillement, donc souhaitons que cette blessure soit mineure afin qu’il rejoigne ses coéquipiers rapidement.

À noter que Charles Hudon pourrait toujours aller rejoindre ses coéquipiers au cours des prochaines heures, via un vol commerciale

Si Hudon n’est pas à Detroit samedi, est-ce que le Canadien décidera de jouer à un « remplaçant » seulement, si Artturi Lehkonen est prêt? Ou rappellera-t-il un joueur de St.John’s après 17 heures? #Ghetto #McCarron

Surveillons ça après 17 heures. 

En rafale
– Mark Jankowski aura la chance de jouer un premier match dans la Ligue nationale, mais ce ne sera pas celui d’aujourd’hui.

– Ben Bishop a perdu des dents plutôt cette saison et cette fois-ci, c’est Niklas Svedberg, un gardien de la KHL, qui a quelques dents en moins.

Svedberg a joué 19 matchs dans la LNH (avec les Bruins) entre 2013 et 2015.

– Lors des prochains jours, le Canadien se baladera beaucoup, surtout dans l’ouest des États-Unis.

– Le Canadien ne jouera pas aucun match en deux soirs lors de ce voyage, donc Carey Price les jouera-t-il tous?

– Puisque c’est leur 50e anniversaire, les Kings de Los Angeles ressortiront leur plus laid chandail de leur histoire. [25Stanley]

PLUS DE NOUVELLES