5 réflexions | Repêcher un défenseur en 1ere ronde : une erreur | Impossible de justifier la non-sélection d’un Québécois lors des 2 premières rondes pour le CH

1- Pourquoi Mathias Brunet se trompe royalement

Sur les ondes du 91,9 Sport, Mathias Brunet collabore régulièrement avec l’ami Jean-Charles Lajoie et il apporte des points intéressants à une multitude de sujets touchant le hockey. Cette semaine, Brunet affirmait qu’il n’aurait jamais hésité à repêcher Drew Doughty avant Steven Stamkos et Victor Hedman avant John Tavares à leur année de repêchage respective, étant donné le fait qu’un défenseur de premier plan est tellement difficile à obtenir et tellement nécessaire au succès d’une équipe. L’ironie, c’est que je diverge totalement d’opinion avec monsieur Brunet à ce sujet : en première ronde, j’opterais toujours pour le meilleur attaquant disponible. La raison étant la suivante : je crois sincèrement qu’un attaquant de premier plan se repêche généralement en première ronde et un défenseur de premier plan peut aisément être sélectionné lors des rondes qui dépassent le premier tour, surtout quand on pense qu’un défenseur arrive à maturité aux alentours de 24 à 25 ans.. En faisant le tour des équipes de la LNH, on constate que les meilleurs avants de chaque équipe sont très souvent des choix de premier tour, tandis que les meilleurs défenseurs sont souvent des choix plus tardifs… Suffit de regarder les Duncan Keith, P.K. Subban et Shea Weber de ce monde pour s’en convaincre.

2- Quand on parle d’un but difficile à réévaluer…

Ce soir, Antoine Roussel a inscrit le type de but qui se veut pratiquement impossible à évaluer pour un officiel. Est qu’on peut affirmer que c’est un geste du patin vers l’avant? Est-ce qu’on peut dire qu’il a touché la rondelle plus haut que la hauteur de la barre horizontale?

Même d’un angle différent, il est pratiquement impossible d’évaluer la validité de ce but… Qui a pourtant compté au tableau même si à la base, les officiels ont décidé que le but n’était pas valide…

3- Le CH ne pourra ignorer le talent québécois

Cette année, le rang au classement et le repêchage de la LNH font en sorte que les Canadiens de Montréal disposeront d’un ordre de sélection avantageux. Toutefois, il sera très difficile pour Trevor Timmins et sa bande de justifier la non sélection d’un joueur originaire du Québec avec un des trois premiers choix que l’équipe possède (premier choix du Tricolore, deuxième choix du CH et choix de deuxième tour du Wild du Minnesota). Si Montréal a la chance de repêcher un Laberge ou un Girard avec un choix de deuxième tour, il ne peut pratiquement pas ignorer la possibilité de mettre la main sur un espoir qui évolue dans sa cour sans s’exposer à une vive critique de la part des amateurs et des journalistes. Surtout en cette période difficile…

4- L’importance d’un gardien de but de premier plan…

Les Flyers de Philadelphie ont des problèmes depuis toujours en ce qui concerne les gardiens de but… Le deuxième match de la série Capitals-Flyers n’a rien fait pour plaider en faveur du gardien Steve Mason, ce soir. Mason a été très faible sur un but qui n’est même pas digne d’un cerbère de la LNH. En bout de ligne, Philadelphie a baissé pavillon par le pointage de 4-1 contre les Capitals de Washington. Série 2 à 0 en faveur des Capitals, déjà…

5- Un joueur qui participe à un match ne signifie pas un espoir en devenir dans la LNH…

Les Canadiens de Montréal ont employé un nombre de joueurs impressionnant cette saison, mais même si on a l’impression que les Darren Dietz, Joel Hanley et autres Bud Holloway de ce monde possèdent ce qu’il faut pour faire carrière dans la LNH, il ne faut pas se laisser hypnotiser par la faiblesse de la profondeur du CH. Les Canadiens ont une relève des plus ordinaires qu’extraordinaire et c’est là un aspect sur lequel le DG Marc Bergevin devra se pencher très sérieusement cet été. Trevor Timmins aura beau être reconnu pour dénicher des joueurs de la LNH, il n’est pas passé maître dans l’art de trouver des BONS joueurs d’impact de la LNH.

En rafale

– Didier Drogba a une fois de plus démontré sa valeur à l’Impact de Montréal, aujourd’hui.

– Pour revoir le but victorieux :

PLUS DE NOUVELLES