Un exemple concret que le talent vaut mieux que le robustesse, Marc | Les Sénateurs sont ce que le Canadien aurait dû être

En patrouillant Twitter dans l’optique de vous livrer les infos les plus intéressantes du moment, une affirmation de Stéphane Laberge a attiré mon attention.

Celui que l’on surnomme le «Chiffre» pense que le Canadien n’accorde pas une importance assez grande au talent des joueurs qu’il repêche. L’état-major du CH devrait donc d’abord miser sur des espoirs ayant des habiletés et des statistiques impressionnantes selon lui. Il évoque ici l’erreur du Canadien d’avoir sélectionné Connor Crisp au détriment de Jake Guentzel.

Depuis l’arrivée de Marc Bergevin à titre de directeur général de l’équipe, beaucoup de joueurs ont été sélectionnés en fonction de leur gabarit ou de leurs habiletés défensives. On peut penser ici aux Michael McCarron, Tim Bozon, Dalton Thrower, Jeremiah Addison et Jacob De La Rose de ce monde.

Ce ne sont pas tous nécessairement des flops. On peut mettre une croix sur le futur de Tim Bozon ou bien Dalton Thrower dans la LNH, chose qui aurait très bien pu arriver si le Canadien avait privilégié le talent au grit.

Des joueurs comme McCarron et De la Rose pourraient donc cogner aux portes de la LNH. Il faut toutefois se demander dans quel rôle Timmins voyait ces joueurs lorsqu’il les a sélectionnés.

Lorsque Trevor Timmins a annoncé la sélection de Jacob De La Rose au 34ieme rang du repêchage de 2013, Craig Button le comparait à … Dwight King.

de la rose

C’est donc dire qu’à l’apogée de ses capacités, De la Rose serait limité à un rôle d’attaquant interchangeable de troisième trio…

Même écho du côté de McCarron, qui fut comparé à Bryan Bickell lors de sa sélection….

michael mccarron

Malgré tout, le Tricolore a tout de même sélectionné plusieurs joueurs en fonction de leurs talents. On peut penser ici notamment à Alex Galchenyuk, Artturi Lehkonen, Nikita Scherbak, Charles Hudon et Daniel Audette.

En général, il demeure plus sage de viser le talent au repêchage au détriment de la robustesse et de la maturité défensive du joueur.

Après tout, on n’accusera jamais une équipe d’avoir levé le nez sur un cinquième défenseur… ce qui pourrait être différent dans le cas d’un attaquant de premier trio.

En rafale

– Andrew Zadarnowski est direct mais réaliste par rapport au Canadien: les Sénateurs réussissent là où le CH a échoué.

– Le Snake n’hésite pas à sortir des sentiers battus dans ses prédictions en vue du repêchage!

– Georges Laraque ne cessera jamais de me surprendre…

– Petit aperçu du talent d’Antoine Waked, signé à titre d’agent libre par le CH.

PLUS DE NOUVELLES