Rookies : leur place dans votre Pool | Quels DG vont briser la glace des échanges, Bergevin dans la course ? | En rafale

Bon dimanche à toutes et tous.

J’espère que vous (et votre pool) vous portez pour le mieux à l’approche des fêtes et que le petit refroidissement hivernal des performances de nos Canadiens ne vous rend pas désagréable socialement lors des traditionnels partys de Noël du moment.

Cependant, comme vous l’avez vu hier, il ne faut pas s’alarmer et laisser votre naturel optimisme prendre le dessus. En effet, tant dans votre pool, que dans la LNH, il est parfaitement normal dans une longue saison de 82 matchs, de voir les meilleurs joueurs ainsi que les meilleures équipes offrir une (petite) série de rencontres en dessous de leur niveau. Espérons donc que la mauvaise séquence des hommes de Michel Therrien a pris fin hier soir au Centre Bell.

Cette semaine, nous allons analyser l’importante question des rookies dans votre pool. Ces jeunes espoirs qui font généralement le sommet de l’actualité pendant l’entre-saison, sont-ils des meilleurs choix à court ou moyen terme dans votre équipe ? La part spéculative indéniablement présente en leur chef mérite-t-elle une prise de risque au moment de les sélectionner ? Si oui, quel est le bon moment pour les choisir ? Qui succèderont à Aaron Ekblad, Johnny Gaudreau et Mark Stone comme prochains finalistes du Trophée Calder ?

Enfin, avant le classique résumé pour les poolers des informations pertinentes de la semaine dans le monde de la LNH, nous allons nous tourner vers les équipes les plus susceptibles d’effectuer prochainement une transaction.

Dossier Rookies

Quelle est leur place dans votre pool ?

La question mérite d’être posée car elle dépend directement du type de pool dans lequel vous participez. En effet, lors d’un pool annuel classique, choisir un rookie s’avèrera d’avantage un choix risqué que dans un keeper où il s’agirait directement de la construction et de l’avenir de votre équipe.

Ensuite, il faut analyser de quel type de rookie on parle. En effet, rares sont les jeunes de 18 ans qui dès leur première année dans la LNH ont, sans se faire attendre, un impact significatif tant pour l’équipe qu’en terme de production pour les poolers.

Force est de constater que même si les plus grandes attentes étaient sur les épaules de Connor MacDavid, Jack Eichel et Dylan Strome, la logique est respectée et il faudra être encore un peu patient avant de les voir trôner au sommet des pointeurs dans votre pool. Certes, en l’espèce, les raisons sont différentes (Blessure, Buffalo, renvoi chez les jeunes) mais oubliez l’idée de voir des jeunes de 18 ans imiter Sidney Crosby et ses 102 points lors de sa première campagne chez les Penguins à Pittsburgh.

Par contre, la donne pourrait être totalement différente si on parle de rookies qui font leur baptême dans la LNH après avoir pris du gallon dans les ligues mineures ou au sein du club école quelques années après leur repêchage.

En effet, on fera ici face à des jeunes hommes qui auront acquis de la maturité et de l’expérience plutôt que des post-ados vulnérables aux nombreux pièges du monde professionnel de la LNH. A titre d’exemple concret, il suffit de regarder les jeunes qui se font prévaloir en ce début de saison.

En résumé, je vous conseillerais avant de choisir un rookie dans votre pool, de regarder son âge, la place qui lui sera accordée dans son équipe et surtout son expérience dans les ligues inférieures ou dans un autre pays. #Panarin #Kuznetsov #Klingberg

Je pense personnellement qu’il est plus judicieux de sélectionner ces jeunes dans votre keeper car c’est la clé de vos futurs succès. A l’inverse, dans votre pool annuel, vous aurez d’avantage le choix avec un panel fourni de joueurs fiables et réguliers qui vous éviteront des maux de têtes durant l’unique saison de votre pool. #MoinsSexy #PlusÉfficace

Qui vous fera gagner ?

En lien avec ce qui vient d’être développé, les prochaines lignes s’adressent plus au poolers ayant un keeper ou encore à ceux d’entre vous qui ont une mémoire suffisante pour se rappeler de l’utilité de ces jeunes dans leurs futurs pools.

Voici le classement des meilleurs rookies pour l’heure dans la LNH :

Ceux que personnellement je retiens (ou vais suivre de près) pour mon/votre pool :

Artemi Panarin : 24 ans, 4 saisons en KHL et 28 points en 30 matchs. LE prétendant n°1 au Trophée Calder et LE joueur à aller chercher dans votre pool à tout prix. Le nouveau meilleur ami de party de Patrick Kane vous en donnera pour votre argent.

– Max Domi : Définitivement pas le fils de son père. À 20 ans, le natif de Winnipeg s’enligne pour se faire une place parmi les meilleurs de la LNH. Son seul défaut : il joue en Arizona.

– Dylan Larkin : La figure de proue de la nouvelle génération des RedWings. Je vous invite à lire mes quelques lignes sur le kid écrites il y quelques semaines. LIEN

– Jack Eichel : Ceux qui le voyaient déjà avec une saison de 50 points et + se sont un peu emballés vite. Patience avec ce jeune Harry Potter magicien de la rondelle, il aspirera à d’autres trophées individuels plus prestigieux dans quelques années.  

– Connor McDavid : Une pure malchance ou un faux départ (c’est selon) pour ceux qui l’ont dans leur pool cette année. Réjouissez-vous, « he will be back soon » ! Un joueur qui n’a pas de prix dans un keeper.

– Sam Bennett et Sam Reinhart : Avec 12 et 13 points, ils déçoivent un peu.. Tout comme leur équipe.. 2016-2017 sera leur année !

– Colton Parayko : Un robuste défenseur offensif qui produit. Voilà exactement le type de joueurs qui fera la différence votre futur pool. LIEN

– Sven Andrighetto : Un début plus que convaincant dans la LNH avec le Canadien. Le fougueux petit Suisse n’a pas fini de vous surprendre !


– À tenir à l’œil : Oscar Lindberg, Nikolaj Ehlers, Colin Miller, Robby Fabbri et Daniel Nurse.

L’astuce de la semaine

Sélectionner un bon rookie qui vous rapportera peut s’avérer un exercice périlleux. C’est pourquoi il est important avant votre repêchage d’être à l’affut uniquement de la section pool dans DLC des dernières informations en vrac sur la toile afin de choisir ces jeunes joueurs.

En effet, outre les déclarations des dirigeants, les sites du genre Hockey’s future et les divers magazines en vente dans les kiosques, ce sont surtout les matchs préparatoires de pré-saison qui vont vous éclairer sur les joueurs qui feront l’équipe et les plus susceptibles de vous aider dans votre pool. L’exemple de Dylan Larkin qui fait les beaux jours de Detroit et à l’inverse Marko Dano qui devra contre toute attente encore un peu patienter à Chicago, nous montre à quel point il est important dans le présent sujet d’être bien informé avant de prendre une décision.

Pour les plus pointilleux d’entre vous, « je sais, Marko Dano a déjà joué 35 matchs pour Colombus la saison passée… mais vous comprenez mon idée dans le cas présent. »    

Échanges dans la LNH : Marc Bergevin le premier à bouger ?

Force est de constater qu’en cette première partie de saison, le marché des transactions est plutôt calme au (gros) point mort dans la LNH. Est-ce le calme avant la tempête ? Les DG ont-ils peur ?

Personnellement, je pense qu’il n’en est rien, la saison est encore jeune et force est d’admettre qu’à ce jour, aucune équipe n’a officiellement jeté l’éponge encore. Vous imaginez l’image que vous envoyez à vos partisans si après 30 matchs vous échangez une de vos pièces maîtresses pour des considérations futures ?

Après tout, la date limite des transactions n’est que le 29 février 2016… Je pense donc que quand on lit que Marc Bergevin et quelques autres directeurs généraux sont très actifs sur leurs cellulaires, il s’agit plutôt du classique round d’observation pour lequel chacun va à la pêche aux informations et prend le pouls au sein des autres organisations. Puis lâchez un peu ce bon vieux Marc, il doit aussi avoir une vie privée… ou bien il aime tout simplement la jasette…

Plus sérieusement, Marc Bergevin doit-t-il améliorer son équipe ? Je pense que oui. Va-t-il le faire prochainement ? C’est possible si les résultats du Canadiens ne suivent pas. Sera-t-il le premier ? Pas nécessairement. D’abord une transaction, ça implique 2 DG, ensuite, la liste des DG qui doivent bouger à très court terme semble de plus en plus longue. En effet, Jim Rutherford ne peut pas se contenter de penser que SON ancien entraineur était le seul mouton noir responsable des performances en demi-teinte de son équipe.

Du côté d’Anaheim, Bob Murray devrait également avoir rapidement la bougeotte si il veut vraiment gagner la coupe cette saison. Enfin, à Toronto, Lou Lamoriello n’a jamais caché être entré en phase de reconstruction et devrait probablement faire partie de premiers à transiger.

Le réseau TVA Sports a justement écrit quelques lignes intéressantes sur le sujet ICI il y a quelques heures.

Bref, quelles surprises les dirigeants de la LNH nous réservent-ils? L’avenir nous le dira. Votre avis sur la question ?

Le baromètre de la NHL

– Aperçu du classement de la LNH ce dimanche.

– Le classement des meilleurs pointeurs avec le retour au près du top de Bobby Ryan.

– Pour votre pool, voici la liste des blessés à jour dans la LNH. LIEN

– A noter que :

Kris Letang devrait s’absenter pour encore 2 semaines.

Adam Henrique est à l’écart depuis 2 rencontres pour les Devils.

Mike Smith a été placé sur la liste des blessés. Anders Lindback assurera l’intérim.

Gabriel Landeskog s’est blessé plus tôt cette semaine, mais devrait rater juste 1 ou 2 matchs

En rafale

Voilà à quoi va ressembler la semaine du Canadien. Le CH fera face exclusivement à des équipes de l’Ouest.

– Patrick Kane sera à suivre de près ce soir.

Ouch, la mauvaise série se poursuit pour Ryan Strome

Derek Stepan et Kevin Klein ont recommencé à patiner.

– Christian Thomas retourne chez les IceCaps

– Martin Jones, de l’argent bien investi à San Jose. LIEN

– Nathan Beaulieu est un autre homme depuis peu, il semble avoir compris le message. LIEN

– Le tirage au sort des groupes de l’EURO 2016 de soccer a eu lieu hier à Paris. De très belles affiches dès le début avec entre autres, Espagne-Croatie et Belgique-Italie… Le rendez-vous est fixé en juin prochain, en France.

PLUS DE NOUVELLES