Ron Fournier est en « tabaslac » après Max Domi

Le 18 décembre dernier, Jean-Charles Lajoie a surpris un peu tout le monde en indiquant qu’il espérait voir Tomas Tatar être laissé de côté par Claude Julien.

Il y a quelques heures, Arpon Basu, François Gagnon, Jean-Sébastien Giguère et Éric Fichaud ont fortement critiqué l’implication de Jonathan Drouin et son refus de prendre une mise en échec pour l’équipe.

Même Tim Hunter Jean-Charles Lajoie s’en est pris à Lafrenière Drouin hier, indiquant qu’il faisait des ronds sur le lac plus souvent qu’autrement.

Chaque joueur d’impact reçoit son lot de critiques à Montréal (lorsqu’il connaît une mauvaise séquence).

Après la rencontre d’hier face aux Red Wings, Ron Fournier s’en est pris à Max Domi, lui. Ron a indiqué que si Max Domi était un joueur de 4e trio, il serait laissé de côté suite à autant d’indiscipline.

Domi n’a pas marqué lors de ses 14 derniers matchs et il est le joueur le plus puni de l’équipe depuis le début de la saison. Il a visité le banc des punitions lors de chacune des deux dernières rencontres… Des pénalités qui auraient pu être évitées (même si Claude Julien dit qu’il est OK avec celles-ci).


(Crédit: NHL.com)

Ron s’est dit en tabaslac après Domi, aimant son énergie… Mais en ayant ras-le-bol de l’indiscipline du fils de Tie.

« Il écope de ces pénalités-là à des moments très importants. La game est dans le sac… Mauvaise pénalité en territoire offensif… pour avoir retenu. Si c’est un joueur de 4e trio, il est remplacé. Si c’est Deslauriers qui fait ça, il ne joue pas durant deux matchs. Si c’est Peca qui fait ça, il ne joue plus durant une semaine. Ça n’a pas de sens! » – Fournier

Ajoutez à ça le fait qu’il est déjà la cible des arbitres sur la patinoire… Que sa frustration mal gérée se retourne plus souvent qu’autrement contre lui. Le CH ne pourra pas se permettre cette indiscipline de la part de Domi s’il parvient à accéder aux séries.

Mais il est normal d’avoir plus de lousse dans la corde avec le meilleur pointeur de l’équipe qu’avec le 14e attaquant de l’équipe.

En rafale

– Tel que publié hier par mon collègue Jeff Drouin

– Les Mariners du Maine ont réclamé un gardien de but, et ce, même si Charlie Lindgren (Laval) est sur le point de revenir au jeu. Signe que le séjour de Connor LaCouvee avec le Rocket pourrait être plus long que celui de Michael McNiven? Qu’il y aura un ménage à trois? Que Lindren a subi un setback?

– Il a raison de ne pas l’être. Nylander n’a que trois points en 14 rencontres. Je l’ai pris à son retour dans mon pool Mise-o-jeu et je regrette ma décision…

– La réponse sera toujours oui.

– Voyons donc! #QuelleChance

PLUS DE NOUVELLES