Repêchage 2016 : TOP-10 (Partie 1 de 3) | Hal Gill effectue un retour | Patch encense Pleky

La plupart des équipes de la LNH entament chaque saison avec l’objectif de se qualifier pour les séries éliminatoires. Mais quelques-unes savent déjà qu’à moins d’un miracle, elles ne seront pas de la danse du printemps et peuvent donc dès maintenant commencer à penser en fonction de l’avenir et établir leur plan de match en vue du prochain repêchage.

Si la cuvée de 2015 était considérée comme riche en talent, celle de 2016 s’annonce encore plus prometteuse, offrant elle aussi une belle profondeur, avec possibilité de repêcher des joueurs au solide potentiel LNH jusqu’en fin de 3e ronde.

Bien que Auston Matthews soit perçu par plusieurs comme le choix logique au premier rang, il ne fait néanmoins pas l’unanimité. Jakob Chychrun, selon certains, pourrait mêler les cartes. Mais il est encore tôt et plusieurs choses

peuvent se produire en cours de saison, surtout lorsqu’il est question de jeunes de 17-18 ans : un joueur peut plafonner, se blesser, subir une poussée de croissance, être échangé et voir son utilisation diminuer, etc (Angelo Esposito, par exemple…). Bref, une foule de facteurs font en sorte que quoique peu probable, la possibilité de voir un espoir inattendu exploser cette saison et supplanter Matthews et Chychrun est bien présente.

Tenant compte de toutes ces fluctuations potentielles du classement, nous avons demandé à deux références en la matière de nous faire part de leurs prédictions du moment. Nous aurons droit à leurs mises à jour à la mi- saison, lorsque paraîtra un classement révisé, ainsi qu’à la fin de la campagne, pour un classement final. Est également inclus le top-10 actuel de la centrale internationale de recrutement (ISS), dans le but d’offrir aux lecteurs un point de vue supplémentaire.

Simon Snake Boisvert (@simonsnake70), ancien recruteur des Screaming Eagles du Cap Breton et des Foreurs de Val d’Or et toujours mordu de repêchage, et Anthony Mauro (@draftbuzzhockey), fondateur de l’excellent magazine Draft Buzz Hockey* (une source intarissable d’informations sur les espoirs), ont accepté de se mouiller en y allant non pas de leurs prédictions quant à l’ordre du prochain repêchage mais plutôt de la liste qui reflète ce qu’il serait si eux étaient en charge.

Comme il est trop tôt pour prédire l’entière première ronde en raison de l’imprévisibilité de la courbe de progression de joueurs de cet âge, on s’est donc contenté d’un top-10. Dans le tableau ci-dessous, on voit les cinq premiers choix de Snake, d’Anthony et de ISS. Ce tableau sera suivi d’une description en quelques lignes de chaque joueur mentionné, parfois agrémentés de commentaires et observations de nos collaborateurs ou autres sources expertes en la matière, qui seront bien sûr citées.

Étant donné que les listes varient d’un collaborateur à l’autre et mentionnent, à elles trois, 17 joueurs, nous diviserons donc cet article en un bloc de quatre joueurs aujourd’hui, un second de cinq joueurs demain et un troisième, dimanche, de huit joueurs avec en prime une liste de cinq espoirs québécois à surveiller, éparpillés à travers les trois parties.

Voici donc ce premier bloc, qui comprend quatre des huit joueurs inclus dans les positions 1 à 5:

Auston Matthews – Centre – 6’2/194 lbs – Zurich (Swiss) (2015-16) – 18 ans, 29 jours (au 16 octobre) 

ATTRIBUTS : Doté d’un sens du hockey, d’un souci du détail et d’une conscience défensive au-dessus de la moyenne, il possède également des mains très agiles, particulièrement en espace restreint, une excellente coordination oculo-manuelle, un coup de patin fluide et une polyvalence lui permettant d’évoluer tant au centre qu’à l’aile droite. Son tir Un intense compétiteur, il a battu par 15 points le record du programme de développement américain (USNTDP) de 102 en une saison, alors détenu par Patrick Kane. Né deux jours après la date limite pour être admissible au dernier repêchage, son développement a donc presque un an d’avance sur les autres et il jouira également de l’expérience acquise en jouant avec et contre des professionnels cette saison.

Anthony : Je peux comprendre que certains lui préfèrent Chychrun mais pour ma part la question ne se pose même pas. Matthews est considéré comme le futur premier choix depuis trop longtemps et a trop progressé pour ne pas entendre son nom le premier en juin prochain.

Craig Button, TSN : N’eût été de sa date de naissance, il aurait sans aucun doute été le troisième choix derrière McDavid et Eichel au repêchage de 2015 s’il y avait été admissible. LIEN

Jakob Chychrun – Défenseur – 6’2/194 lbs – Sarnia (OHL) –17 ans, 6 mois, 16 jours

ATTRIBUTS : Possède un coffre d’outils complet : Tirs frappé et du poignet, vision, puissance sur patins, gabarit imposant, patient avec la rondelle. Le fils de Jeff Chrychrun a grandi dans un milieu ou le hockey était omniprésent. Par conséquent, il connaît le tabac et panique rarement sous pression. Il a tout ce qu’il faut pour être un joueur de concession autour de qui construire.

Snake : Chychrun est le meilleur espoir à la défense depuis Drew Doughty (2008). À la fois conscient de sa défensive et un dynamo à l’attaque, il est fort physiquement et a déjà la maturité d’un défenseur de 23 ans. Matthews va probablement sortir premier mais pour l’instant, j’y vais avec le défenseur complet, un peu comme j’aurais choisi Doughty avant Stamkos en 2008.

Anthony : Même si Chychrun s’avère être un défenseur avec des outils à faire saliver, il a été tenu à l’écart par une blessure trop longtemps (retardant ainsi son développement à un âge crucial) pour rivaliser avec Matthews.

Patrik Laine – Ailier gauche – 6’3/200lbs – Tappara (Liiga) – 17 ans, 5 mois, 27 jours

ATTRIBUTS : Un autre solide gaillard, il contrôle et distribue bien la rondelle mais est d’abord et avant tout un franc-tireur. Il est fort comme un bœuf, a un bon Q.I. hockey et son coup de patin s’améliore mais son éthique de travail et sa détermination demeurent des points d’interrogations. Ces deux dernières lacunes pourraient toutefois être corrigées à force de côtoyer des hommes dans la Liiga.

Snake : Gros ailier de puissance au potentiel énorme.

Bob McKenzie, TSN : Il adore tirer au filet et a le potentiel de s’avérer un coup de circuit pour l’équipe qui le sélectionnera.

Dmitry Sokolov – Centre – 6’/216 lbs – Sudbury (OHL) – 17 ans, 6 mois, 2 jours

ATTRIBUTS : Un joueur trapu et solide sur ses patins, ses mains magiques, sa créativité offensive, son talent naturel de marqueur et ses passes savantes aident à passer par-dessus son coup de patin moyen, lequel explique son classement hors du top-10 sur plusieurs listes.

Anthony : Je le soupçonne d’être un peu surévalué mais j’attends de l’avoir observé avec les Wolves avant de l’affirmer avec certitude. Il n’est ni très agile, ni très en forme et n’a peut-être pas les habiletés en possession de rondelle que l’on recherche chez un choix élevé. La technique et la puissance de son tir sont du niveau de la LNH mais j’aimerais voir ce qu’il a d’autre à offrir car jusqu’à maintenant je vois surtout des flashes de Pavel Brendl.

Snake : Je trouve au contraire qu’il semble un peu sous- évalué par certains. Il est un superbe marqueur et j’ai un faible pour les joueurs de ce type. Cela dit, je ne suis pas en désaccord avec Anthony sur la plupart de ses arguments. Il ne faut pas oublier que des évaluations du mois de septembre, ça vaut ce que ça vaut. Je pourrais très bien chanter une autre chanson en juin.

MISE À JOUR: Pour vous donner une idée des fluctuations du classement en cours de saison, voici ce que Snake a tweeté peu après la parution de l’article:

FOCUS QUÉBEC

Pierre-Luc Dubois – Centre – 6’3/202 lbs – Cap Breton (LHJMQ) – 17 ans, 3 mois, 22 jours

Classement ISS: 13e

Anthony: Un robuste attaquant de puissance, Dubois acquiert rapidement la réputation d’un joueur qui performe sous pression. Il s’affirme avec autorité partout sur la patinoire et s’il peut sembler un peu rigide sur ses patins et n’est pas un patineur particulièrement agile ou explosif, il ne s’agit pas d’une faiblesse pour autant. Très bon avec la rondelle, il possède un tir vif qu’il dégaine rapidement, peut frapper et absorber des coups mais il n’est ni un fabricant de jeux, ni un franc-tireur, ni un plombier mais plutôt un genre de mélange des trois. Il est un joueur qui « comprend » la game et possède de superbes outils, semblable à un Joel Ek-Eriksson.

Julien Gauthier – Ailier droit – 6’4/224lbs – Val d’Or (LHJMQ) – 18 ans et 1 jour

Classement ISS: 7e

Anthony: L’exemple parfait d’un jeune physiquement mature bien avant le reste de sa cuvée, le neveu de Denis Gauthier est un massif ailier qui offre du jeu complet et s’empare de l’aile droite avec autorité dès qu’il saute sur la patinoire. Possède un coup de patin fluide et génère une vitesse surprenante pour un joueur de sa stature, malgré des départs difficiles et lourds. Il a de bonnes mains mais pas aussi bonnes que son taux de conversion en avantage numérique ne suggère. Un travailleur acharné devant le filet, il fait faire des cauchemars aux gardiens et défenseurs adverses grâce à son gabarit. Devrait se fier plus à son talent et ses habiletés et démontrer plus d’assurance et d’autonomie en possession de rondelle. En avance sur les autres dans son développement, ce qu’il faut maintenant se demander est s’il continuera de progresser ou si d’autres gagneront du terrain pour éventuellement le surpasser.

 

À suivre demain…

2E PARTIE

En rafale

– Hal Gill effectue un retour dans la LNH… à titre de nounou responsable du développement des joueurs des Panthers : #Gotcha

– Max Pacioretty croit qu’il est normal que Plekanec soit l’attaquant le mieux payé de l’équipe :

Pacioretty tente peut-être juste d’oublier à quel point il est sous-payé… #4.5M #CommeLecavalier

– Assez bon résumé de la valeur de Pacioretty Plekanec :

 

 

– Arpon Basu nous rappelle d’ailleurs cette déclaration qui démontre tout le respect que voue le capitaine à Plekanec :

– Voici mon nouveau screensaver une image que je ne me lasserai jamais de voir!

– Observation intéressante concernant Chara, Pacioretty et son nouveau statut de capitaine :

Vrai que ça risque de causer un malaise lors des cérémonies protocolaires…

– Johan Franzen de retour sur la liste des blessés : LIEN

Ça sent la fin pour The Mule… espérons qu’il ne prendra pas son surnom trop au sérieux en s’entêtant à s’accrocher et pensera plutôt à son avenir.

– Ce que signifie l’absence de Logan Couture pour les Sharks : LIEN

– Todd McLellan nommé entraîneur de l’équipe de joueurs de 18-23 ans nord-américains lors du tournoi de la Coupe du Monde :

Choix logique puisqu’il dirige déjà celui qui sera sans doute la figure de proue de cette formation, Connor McDavid.

– Puisqu’il est question d’Auston Matthews… il a marqué hier son 9e but de la saison, ce qui lui confère le premier rang de la ligue suisse à ce chapitre :

Hockeyment vôtre,

Serge Côté

*Offrant de l’analyse unique et des classements dérivés d’une combinaison d’une méthodologie subjective de dépistage et d’un décortiquage minutieux de données analytiques, Draft Buzz a une réputation grandissante pour la justesse de ses predictions pré et post-repêchage quant à la valeur future des espoirs. En plus de son populaire PDF intitulé NHL DRAFT GUIDE, Draft Buzz offre un membership donnant accès à une couverture de première qualité des espoirs de demain, notamment sous la forme d’une copie digitale du 2016 NHL DRAFTBOARD – FOR THE 2015-2016 SEASON.

 

PLUS DE NOUVELLES