Pierre McGuire aurait-il été un meilleur directeur général que Marc Bergevin?

Je préfère vous avertir tout de suite : ma question initiale n’était qu’un piège.

Il serait facile d’identifier toutes les bêtises prononcées par chaque chroniqueur sportif pour ensuite arguer que ceux-ci ne seraient pas de bons directeurs généraux… surtout lorsqu’il est question d’un être controversé comme Pierre McGuire!

Rappelez-vous qu’à une époque, le journaliste avait mentionné qu’il échangerait Carey Price plutôt que Jaroslav Halak…

Et qu’il aurait bien aimé que le Canadien sacrifie P.K. Subban ainsi que la troisième sélection de l’encan de 2012 afin d’acquérir le premier choix au total, et ainsi mettre la main sur l’illustre Nail Yakupov…

C’est comme ça le monde du hockey. Avec le temps, on peut facilement se rendre compte qu’on s’était trompé au sujet de certains joueurs! Parlez-en à votre humble serviteur, qui a suggéré à Marc Bergevin d’échanger Karl Alzner quelques mois après avoir louangé sa signature…

Sauf que contrairement à moi, Pierre McGuire est passé à un cheveu d’obtenir le poste de directeur général du Canadien, en 2012.

On peut comprendre pourquoi sa candidature titillait autant Serge Savard et Geoff Molson, à l’époque! Peu de personnes détiennent un carnet de téléphone aussi rempli que McGuire, qui possèdent un nombre source impressionnant dans la LNH tout comme dans les circuits de hockey mineurs…

Un bon directeur général doit prendre le pouls de ses adversaires régulièrement, et ça, McGuire l’aurait fait à merveille.

En ce qui a trait le volet hockey, l’essentiel est de compter sur une équipe de dirigeants détenant des philosophies variées, apte à évaluer toutes les conséquences des décisions potentielles. Un état-major qui se dissocie parfois de sa manière de penser, en allant à contre-courant, parvient à se démarquer du lot…

Chose que peine à faire le Canadien depuis le commencement de l’ère Bergevin. Phillippe Cantin mentionne fréquemment avec justesse que l’équipe de direction hockey du CH est trop homogène, laissant peu de place à des génies détenant des écoles de pensée divergentes…

Dieu seul sait si Pierre McGuire se serait entouré de manière différente si on lui avait confié la barre du Tricolore.

Si le souhait du panel de TSN se réalise, on pourrait voir le journaliste à la présidence du Canadien, en remplacement de Geoff Molson…

Voir Bergevin et McGuire travailler ensemble serait assez cocasse!

En Rafale

– Ça sera plus difficile pour les Prédateurs sans Calle Jarnkrok…

– Nikita Kucherov mettra-t-il la main sur le trophée Art-Ross?

– On croyait avoir tout vu…

– Les Flyers participeront-ils aux séries éliminatoires?

– Retenez ce nom…

– Maxim Lapierre n’a pas changé!

PLUS DE NOUVELLES