Oduro, Bernier et PiattiWatch | Le camp débute dans 1 mois

Publié le 21 décembre 2016 à 13:30 par

Julien Tardif

La saison de la MLS est terminée, Noël approche, les sessions d’école finissent et tous pourront bientôt profiter de quelques jours de congé bien mérités!

C’est donc déjà le temps du magasinage des temps des fêtes, qui prend toutefois un tout autre sens pour les équipes de la MLS qui n’ont maintenant que 1 mois pour préparer leur équipe avant la grande rentrée du camp d’entraînement. Pour l’Impact, ça débutera dès le 24 janvier 2017. Ça va venir vite, très vite.

La semaine a bien débutée par les partisans bleu blanc noir avec l’annonce de la signature du rapide Dominic Oduro pour deux saisons de plus à Montréal.

https://twitter.com/Freakyfast8/status/810892554547986432

On ne connaît pas le salaire, mais ce doit être relativement semblable à celui de l’an passé. Pourquoi 2 saisons? Le statut d’agent libre de Dominic Oduro lui permettait de discuter avec n’importe quelle équipe, et l’Impact a donc dû hausser son offre pour s’entendre avec le rapide ailier droit.

On raconte même qu’Oduro a laissé de l’argent sur la table pour demeurer à Montréal. On le croit, certaines équipes ne cachaient aucunement leur intérêt pour le joueur. Quand le CEO d’une équipe t’écris directement sur Twitter, c’est qu’ils te veulent vraiment, et qu’ils ne font pas trop dans la subtilité…

Mais Oduro reste à Montréal! Il aime la ville, les partisans, et ceux-ci le lui rendent très bien. Surtout depuis qu’il a trouvé sa touche de marqueur, pour être honnête!

Tout de même, Oduro est très précieux pour une équipe MLS. Il connaît bien la ligue, y est depuis fort longtemps, peut évoluer à la fois en pointe ou comme ailier et il n’hésite pas à s’impliquer défensivement pour aider son équipe. Et avec la saison et les séries qu’il vient de connaître, on peut même affirmer qu’il est clutch, dominant quand ça compte vraiment.

oduro

Attention toutefois de ne pas trop s’exciter. Il ne faut pas oublier qui est Dominic Oduro, il peut être diablement efficace, mais il peut également s’endormir et sembler « oublier comment faire une bonne touche de balle ». On se souvient des dernières séries et on a l’impression qu’il a connu une saison du tonnerre, mais il est demeuré sur le banc durant une bonne portion de l’été, boudé par Mauro Biello. Il est bon, il est utile, le Ghanéen, mais il n’est pas indispensable, il ne faut pas l’oublier. Espérons qu’il ne « s’assoira » pas sur son contrat de 2 saisons.

La signature d’Oduro ne laisse plus que deux dossiers à réglés dans les retours. Le défenseur central Wandrille Lefèvre et, bien évidemment, Patrice Bernier.

Dans le cas de Lefèvre, c’est assez tranquille. Le joueur est rentré en France pour le temps des fêtes et s’il s’attend à être de retour à Montréal l’an prochain, c’est tout de même étrange que ce ne soit pas encore fait. On sait que Wandoo a une grande confiance en ses moyens, peut-être trop? Est-il trop gourmand en ce moment?

De toute manière, la grande priorité est assurément Patrice Bernier en ce moment. Le capitaine est agent libre international, donc il ne peut pas négocier avec d’autres équipes de la MLS mais il pourrait décider de changer de circuit. Ce serait surprenant, et ce n’est qu’une question de temps selon moi avant qu’il signe. Il veut revenir, et l’Impact le veut. Make it happen!

bernimac

Bernier est simplement trop important pour l’Impact et pour la communauté pour que ceux-ci le laisse partir. Selon moi, son bureau est déjà bien prêt au 2ème étage du Stade Saputo pour le jour où il prendra sa retraite.

Bernier est un vrai capitaine, qui n’hésite jamais à répondre aux questions, même les plus difficile, qui participe à un nombre incalculable d’activités promotionnels et qui semble très important pour la cohésion entre les joueurs dans le vestiaire. À un certain moment, il faudra se demander où il est le plus utile, dans la communauté et dans le vestiaire ou sur le terrain? C’est encore sur le terrain en ce moment, mais le jour où ça change, il faudra parler de retraite.

En attendant, le capitaine est toujours efficace, et il a la deuxième plus belle passe décisive de la saison pour preuve.

Et ensuite, que fera l’Impact? On parle beaucoup de la défense qui doit être améliorée, ce qui ne fait aucun doute. On s’attend à voir l’Impact amener un défenseur central, et peut-être même un défenseur latéral au style offensif si les rumeurs d’un départ d’Ambroise Oyongo finissent par se concrétiser.

D’ailleurs, c’est peut-être malheureusement ce qui tiendra le plus occupé les partisans montréalais durant la (courte) entre-saison. Cette année, ce ne sera pas tellement de voir quels joueurs Nick De Santis pourra amener dans le giron de l’Impact, on sera surtout occupé à s’assurer qu’Oyongo et même Nacho Piatti seront bel et bien de retour avec l’équipe montréalais…

On le sait, Nick de Santis est en Argentine pour du recrutement actuellement. Mais sa rencontre avec les dirigeants de San Lorenzo (ancien club de Nacho) laisse planer des doutes… Le joueur avait confirmé son retour, mais l’attrait de la maison est toujours bien présent, et si son club d’origine décide de sortir le chéquier, qui sait comment réagira Joey Saputo?

Je crois que Piatti sera de retour, car il le veut et car il est simplement trop dominant pour que l’Impact ne le vende. Mais tout de même, attendez-vous à entendre souvent parler de rumeurs du départ de Piatti d’ici le début du camp d’entraînement. Ainsi va le monde du foot! Ça risque d’être un hiver sur le thème PiattiWatch.

MISE-À-JOUR
Les rumeurs s’intensifient. Le VP de San Lorenzo parle clairement et publiquement d’une offre formelle faite à l’Impact pour rapatrier Nacho Piatti.

D’ailleurs, notre Nacho national vient d’être élu joueur francophone de l’année en MLS, il faisait face à Laurent Ciman et Jelle Van Damme.

DANS L’ABRI
– Le camp d’entraînement de l’Impact débutera le 24 janvier prochain, avant le début de la saison le 3 mars. Un long camp de plus d’un mois où l’équipe fera des allers retours entre Montréal et la Floride, un peu comme cette saison.

– Il y aura le PiattiWatch, mais plusieurs voudront également suivre ce qui arrivera avec Didier Drogba, qui sera de retour l’an prochain. Les premières rumeurs émanent de l’Australie, à Sydney, où l’Ivoirien pourrait donc compléter un tour du monde de foot. Asie, Afrique, Europe, Amérique et maintenant Océanie? Personnellement, je m’attends à le voir en France, en Ligue 1, probablement un retour à l’Olympique de Marseille.

– On surveillera également Blerim Dzemaili cet hiver et cet été, lui qui continue de bien faire à Bologne.

– Les équipes MLS attirent des joueurs de plus en plus dominant, et qui sont dans leur prime et non seulement de vieillissantes vedettes. Je vous en parlais dans mon dernier texte avec les signatures d’Atlanta United, et c’est maintenant au tour du Chicago Fire de faire le coup. Nemanja Nikolic, champion marqueur de la ligne polonaise l’an dernier, débarquera à Chicago malgré des offres de Hull City (en Premier League) et de la Chine. Il devrait être dominant en MLS, à surveiller!

– Les premiers matchs du calendrier ont été dévoilés, et l’Impact ne jouera qu’un seul match au Stade Olympique en début de saison. Excellente nouvelle, même si ce match sera tout sauf simple face aux champions de la MLS Cup, les Sounders de Seattle. La « vraie » finale, diront certains.

Le match aura lieu le 11 mars, alors que le Canadien sera près des séries éliminatoires et que l’Impact n’aura joué qu’un seul match avant. Est-ce que Montréal sera encore bien présent et pourra remplir le stade, ou verrons-nous une foule de quelques 20 000 personnes (qui semble bien petite au Big O) ? Jeremy Filosa est optimiste de son côté, et je souhaite qu’il ait raison!

– Grizou en MLS? Ce serait incroyable, mais définitivement pas pour tout de suite. Le Français est encore dans ses meilleures années, et le Miami FC de David Beckham encore loin de la MLS.

N’hésitez pas à commenter et suivez-moi sur Twitter et Facebook.

ALLONS!