Le «NHL Combine», pas si important qu’on le croit selon Pierre Allard

Sur le calendrier de la Ligue nationale, la fin mai marque chaque année le début de la série finale de la Coupe Stanley… mais aussi le NHL Combine.

Les jeunes espoirs de partout dans le monde s’y rendent afin de montrer aux recruteurs leurs capacités physiques, principalement. Chacun passe une batterie de tests, exposant au grand jour leurs forces et lacunes.

Toutefois, de la manière que Pierre Allard (directeur du Service de la science du sport et performances) parle, l’évènement n’est pas si important qu’on a tendance à le croire.

https://twitter.com/CanadiensMTL/status/999364469468942341

Allard dévoile, au départ, la stratégie du Canadien, qui est de créer un tableau de bord pour chaque joueur intéressant.

« C’est comme si vous conduisez sur l’autoroute et que cinq lumières s’allument sur votre tableau de bord, je vous garantis que vous allez vous arrêter dans un garage pour voir ce qui se passe. On crée un « tableau de bord » pour chaque joueur, pour voir combien de lumières s’allument, et si elles sont importantes ou non. »

L’allusion est parfaite. Tout dépendant de l’importance de la faiblesse, on décide si on achète le véhicule testé ou non. En bref, on pourrait dire qu’ils cherchent à savoir si certains problèmes peuvent être réglés au garage ou s’il s’agit d’un trop grand risque à prendre.

Par contre, comme il l’explique, on ne peut pas prendre une décision en se basant uniquement sur le Combine. L’agilité et le talent brut ne se mesurent pas avec des exercices physiques. La force musculaire et l’endurance, elle, peut l’être.

D’autant plus que plusieurs facteurs peuvent influencer de façon négative les résultats, dû à la quantité élevée de stress qui accompagne l’évènement. « C’est un jour dans la vie d’un jeune », selon Allard.

Certains bons conducteurs peuvent couler leur examen pratique à la SAAQ pour différentes raisons. C’est le même principe.

On se rappelera que Sam Bennett et Casey Mittelstadt avaient déjà fait la une pour ne pas avoir été en mesure de faire un seul pull-up, au Combine. 

En Rafale

– Une explication!

– Rappel.

– Ça semble être chose évidente, maintenant qu’il a démissionné.

 

PLUS DE NOUVELLES