Alex Galchenyuk avec les Ducks?

Alex Galchenyuk avec les Ducks?

Dans sa plus récente série de questions-réponses, le journaliste Matt Larkin, de The Hockey News, y va d’une réponse étonnante à une question d’un lecteur au sujet des Ducks d’Anaheim.

À la question : Qui les Ducks vont-ils aller chercher pour combler leur besoin désespéré en attaque? Matt Larkin répond que le joueur de centre… pardon, l’ailier Alex Galchenyuk, des Canadiens de Montréal, pourrait être la cible du directeur général des Ducks, Bob Murray. Larkin ajoute que comme les Ducks ont plusieurs blessés, le DG va attendre le retour de Cam Fowler pour agir, mais qu’à ce moment, une transaction pourrait être complétée qui enverrait en retour de Galchenyuk, le défenseur Sami Vatanen à Montréal.

S’il est vrai qu’Anaheim a beaucoup de profondeur en défensive, il est peu probable que Marc Bergevin se tourne vers Vatanen pour combler l’urgent manque de talent en défensive. Le problème de Vatanen, c’est qu’en plus d’être petit physiquement, il est droitier, là où le CH a déjà Shea Weber et Jeff Petry, les deux plus hauts salariés du club à la ligne bleue. Il serait donc étonnant que Montréal paie un salaire comme celui de Petry (5,5 millions $ par an) ou Vatanen (4,875 millions $ par an) pour un gars qui se retrouverait à patrouiller le flanc droit d’une troisième paire défensive, ça ne fait pas de sens. Et comme Bergevin semble croire à l’importance de la latéralité en défensive, il est peu probable que cette option soit retenue. Il est toutefois vrai que Vatanen peut se tirer d’affaires sur son côté inverse, lui qui a déjà patrouillé la bleue aux côtés d’un partenaire droitier.

Pendant ce temps, le numéro 27 du Tricolore donne du très bon hockey à son équipe.

Lindgren brille de tous ses feux!

Chaque fois que les Canadiens de Montréal ont fait appel à Charlie Lindgren pour défendre le filet dans un match de la LNH, ce dernier a très bien fait. D’ailleurs, Lindgren y est pour beaucoup dans la toute récente série de succès de l’équipe.

En trois rencontres cette saison, où il a totalisé 178:10 minutes de jeu, il a accordé seulement quatre buts sur les 103 tirs dirigés vers sa cage, pour un pourcentage d’arrêts de 0,961 et une moyenne de buts alloués de 1,35.

En carrière dans le circuit Bettman, Lindgren affiche un dossier plutôt reluisant de cinq gains, un seul revers, une moyenne de 1,50 et un pourcentage d’arrêts de 0,953, tout en ayant blanchi l’adversaire à une occasion. Il a fait face à 190 tirs et en a stoppé 181.

En rafale

– Ça c’est comique!

– Le palmarès des meilleurs joueurs de l’histoire des Capitals de Washington selon Brian Costello

– On vante les mérites de la Liiga sur le site de la LNH

– Que d’histoires scabreuses qui touchent toutes les sphères de la société…

– Lui c’est un bien drôle de moineau…

PLUS DE NOUVELLES