Yvon Lambert et Réjean Houle se remémorent Guy Lafleur

Les Canadiens de Montréal ont organisé une chapelle ardente pour Guy Lafleur, dimanche, afin que les gens puissent se recueillir auprès de son cercueil. Parmi les gens présents, Yvon Lambert et Réjean Houle ont tenu à rendre hommage à leur ami en se remémorant de beaux moments.

Yvon Lambert est heureux de voir qu’autant de gens se sont réunis pour honorer Lafleur. Une belle journée pour rendre hommage à un grand homme.

« Vous le voyez présentement dehors. C’est incroyable ce qui se passe. C’est la vie de Guy Lafleur. C’est la générosité, la bonté que ce gars là a eu, ça n’a pas de bon sens. Ça se remarque aujourd’hui et demain ça va être pareil. » – Yvon Lambert en entrevue à la chapelle ardente de Guy Lafleur

Les gens faisaient la file par milliers, aujourd’hui, afin de pouvoir se recueillir auprès du légendaire numéro 10.

Guy Lafleur a toujours été reconnu comme quelqu’un de très généreux, certes, mais pour l’être autant, il devait travailler fort et souvent. C’était un homme qui se donnait à fond dans tout comme l’explique Réjean Houle.

« Guy Lafleur, il allait à 100 milles à l’heure. 100 milles à l’heure partout. 100 milles à l’heure quand il s’en venait à Québec. 100 milles à l’heure sur la patinoire. » – Réjean Houle en entrevue à la chapelle ardente de Guy Lafleur

Les deux hommes, ainsi que tous les journalistes présents se sont esclaffés après cette comparaison entre la détermination de Lafleur et son amour pour la conduite rapide.

S’en est ensuite suivi de quelques anecdotes sur la vie du démon blond.

Tout en gardant le sourire, Lambert et Houle se sont rappelés d’à quel point Lafleur aimait tout le monde. Comme ils expliquent aux journalistes, celui-ci voulait toujours inclure tout le monde dans les activités d’équipe. Personne n’était laissé de côté. La seul personne qui n’était pas présente, quelques fois, c’était justement Lafleur, qui devait se rendre ailleurs, lui qui était toujours occupé.

Lambert, en voyant le nombre de gens, autant les jeunes que les plus vieux, présents au Centre Bell dimanche, explique à quel point Lafleur a eu un une influence sur toutes les générations.

« C’est pas juste le monde des années 60 et 70. Tu vas avoir des gens des années 90 et 2000. C’est là qu’on va réaliser l’impact que Guy Lafleur a eu sur le public. » – Yvon Lambert en entrevue à la chapelle ardente de Guy Lafleur

C’est en voyant le nombre de personnes présentes pour rendre hommage à Guy Lafleur, dimanche, que l’on réalise que le hockey n’est pas qu’un sport, c’est un phénomène qui amène toute une nation à ne faire qu’un.

En rafale

– Les Penguins perdent un gros morceau pour le début des séries.

– Le HC Slovan champion de l’Extraliga en Tchéquie.

– Les Panthers pourront profiter de leur défenseur numéro un pour les séries.

– Joel Quenneville devrait bientôt se retrouver du boulot.

– Barron marque le premier but du dernier match de la saison.

PLUS DE NOUVELLES