betgrw

WHL : la ligue oblige désormais le port du protège-cou

Depuis quelques jours, le nom d’Adam Johnson fait énormément jaser à travers le monde du hockey pour des raisons tragiques : l’ancien joueur de la LNH est décédé des suites d’un terrible accident lors d’un match au Royaume-Uni en fin de semaine dernière, alors que le patin de son adversaire, Matt Pergrave, lui a tristement tranché la gorge.

Il y a une enquête en lien avec tout ça actuellement, mais c’est surtout le décès du joueur qui est absolument tragique. Notons d’ailleurs que ce soir, le Rocket de Laval a honoré la mémoire du joueur avant la rencontre.

Et clairement, un tel événement fait en sorte que des mesures sont prises un peu partout pour essayer de tirer des leçons de ce qui s’est mal passé. Depuis quelques jours, l’idée de voir le protège-cou devenir obligatoire fait son bout de chemin un peu partout dans le monde du hockey.

Certains joueurs, dont Lias Andersson, n’ont pas attendu quelconque obligation pour agir et ils le portent désormais, mais la discussion pour l’appliquer à grande échelle est ouverte.

Et voilà que ce soir, la WHL annonce que les joueurs seront désormais obligés de porter un protège-cou quand ils sautent sur la glace. Que ce soit lors des matchs ou lors des entraînements, ce sera obligatoire.

On note que la mesure entrera en vigueur ce vendredi, soit dans un peu plus de 24 heures. On ne niaise pas avec la puck, comme on dit.

Et dans les faits, ce n’est vraiment pas une première dans l’histoire des circuits junior canadiens. La LHJMQ, par exemple, l’oblige depuis les années 1990, et les joueurs de la WHL étaient déjà obligés de le porter à la Coupe Memorial.

Ça aura pris une tragédie pour que la WHL décide de suivre le circuit junior québécois, mais l’important, c’est qu’elle ait fini par le faire.

Si la mesure peut sauver ne serait-ce qu’une seule vie, elle en vaudra la peine sur toute la ligne. Ce sera probablement un ajustement pour certains joueurs, mais on ne veut absolument pas voir un autre joueur être victime d’une tragédie de la sorte.

Et pour des ligues junior, il me semble que c’est encore plus important que pour des ligues professionnelles. Un peu comme pour les batailles dans la LHJMQ, la décision est motivée par les risques bien trop grands, surtout quand on considère que plusieurs de ces jeunes ne pourront pas vivre de leur sport au niveau professionnel.

Bref, la WHL y va d’un grand pas vers l’avant aujourd’hui, et attendez-vous à voir bien des ligues emboîter le pas. La tragédie de la dernière fin de semaine a vraiment marqué et sensibilisé plusieurs personnes, au final.

PLUS DE NOUVELLES