Victor Mete et Nick Suzuki mènent le Canadien à la victoire

Ce soir, le Canadien complétait une séquence de matchs à domicile en recevant la visite du Wild du Minnesota.

Pour l’occasion, Cale Fleury était de retour dans l’alignement et Nick Cousins effectuait ses débuts dans l’uniforme du Canadien.

Dès les premières minutes de la première période, nous avons eu droit à un moment plus qu’attendu : le premier but dans la Ligue nationale de Victor Mete.

Nick Cousins a obtenu son premier point dans son nouvel uniforme là-dessus.

Quelques instants plus tard, Joël Armia a accepté la magnifique passe de Jonathan Drouin en avantage numérique pour doubler l’avance du CH.

Visiblement inspiré par Victor Mete, Nick Suzuki a lui aussi décidé de soulever la foule du Centre Bell en y allant de son premier but chez les professionnels.

Son beau tir du revers l’a donc aidé.

Ultimement, le Canadien a dominé cette première période comme le démontrent les 15 tirs au but. Cela se veut très différent de la deuxième période, qui s’est déroulée relativement sans histoire.

En troisième période, les hommes de Claude Julien sont sortis un peu plus fort. Cela a fini par payer quand Brendan Gallagher aura marqué le but le plus « Brendan Gallagher » possible.

Malgré une bataille de Nate Thompson vers la fin du match afin de répondre de ses actes sur un coup un brin déplacé au goût du Wild, le Canadien s’en est sorti indemne.

Marque finale : 4-0 Montréal.

Le prochain match du Canadien aura lieu samedi, à Saint-Louis. Le match sera disputé (notez bien l’heure) à 15 heures, heure du Québec.

Prolongation

– Carey Price n’a pas été très occupé ce soir et il a récolté un jeu blanc. Cela fait du bien, quand même.

– Le Canadien a mis fin à une séquence de neuf défaites de suite face au Wild.

– Victor Mete a marqué le but gagnant. Rien de moins.

– Capitaine Weber est là pour ses coéquipiers dans tous les aspects du jeu. Il a d’ailleurs lui aussi connu un bon match.

https://twitter.com/CanadiensMTL/status/1184987623422595072

– Définitivement.

– Disons-le : le Wild n’avait pas l’air d’un club de la LNH ce soir.

PLUS DE NOUVELLES