Victoire de 3 à 2 du Rocket face à la meilleure équipe de la Ligue américaine

Le Rocket de Laval ne connaît vraiment pas la saison escomptée présentement dans la Ligue américaine de hockey.

En effet, tout le monde s’attendait à voir le Rocket être parmi les meilleures équipes de la Ligue, mais c’est plutôt le contraire qui se produit.

La troupe de Jean-François Houle se retrouve au 23e rang (sur 32 équipes) de la ligue et au 5e rang (sur sept équipes) de la division Nord.

Le Rocket compte 16 victoires, 18 défaites, et cinq défaites en temps supplémentaire depuis le début de la saison.

Malgré tout, le 5e rang actuel du Rocket serait suffisant pour accéder aux séries éliminatoires, ou plutôt à la ronde préliminaire.

Le Rocket doit donc continuer de se battre pour garder sa position, et c’est là que de grosses victoires face à de grosses équipes comme celle d’hier sont très importantes.

En effet, hier, le Rocket l’a emporté 3 à 2 en prolongation face aux Bears de Hershey, la meilleure équipe de la LAH.

Pourtant, ça ne s’annonçait pas bien pour le Rocket avant le match considérant l’alignement.

Avec les rappels de Justin Barron, Jesse Ylönen et Rafaël Harvey-Pinard, ainsi que tous les blessés, le Rocket comptait pas moins de sept joueurs des Lions de Trois-Rivières dans la ECHL.

Malgré tout, la troupe de Jean-François Houle a trouvé le moyen de revenir de l’arrière et de remporter un très gros match en prolongation.

Ce qu’on retient tout d’abord de ce match, c’est bien évidemment le tour du chapeau de Joël Teasdale, qui s’est d’ailleurs mérité la première étoile de la soirée dans la Ligue américaine.

Voici deux de ses buts.

Teasdale compte désormais 10 buts et sept passes pour un total de 17 points en 27 matchs.

Ce qu’on retient également de ce match, ce sont les deux points d’Anthony Richard, qui a encore une fois été dominant hier soir.

Aura-t-il une vraie chance dans la LNH?

Richard compte désormais sept points en cinq matchs depuis qu’il est de retour dans la Ligue américaine. S’il y a un autre rappel fait par le CH, ça se doit d’être Richard.

19 buts et 20 passes pour un total de 39 points en 32 matchs, c’est impressionnant.

Autre élément important de ce match : le combat du géant John Parker-Jones.

Cela a mis de l’ambiance dans la Place Bell, parce qu’en première période, c’était mort.

Tous les joueurs se sont entendus pour dire que ce combat a marqué un changement de momentum dans le match, alors que le Rocket perdait 2 à 0.

Le Rocket a d’ailleurs dirigé 22 tirs au filet en deuxième période. Zach Fucale a tenu le fort du mieux qu’il le pouvait, mais il a été sonné par un contact qui l’a gardé au sol un bon moment. Cela a également aidé le Rocket étant donné qu’il a marqué deux buts coup sur coup en avantage numérique.

Bref, c’est une troisième victoire de suite pour le Rocket, en espérant que l’équipe saura construire là-dessus pour conserver sa place en séries jusqu’à la fin de la saison.

Ce ne sera pas une chose facile lorsque l’on regarde le classement.

(Crédit: AHL.com)

Rappel : les cinq premières équipes de la division se qualifient pour les séries.

En Rafale

– Le Rocket sera de nouveau en action aujourd’hui, contre Toronto, tout comme le CH.

– C’est la fête du directeur général !

– C’est également la fête de Kirby Dach !

– À lire.

– À surveiller.

PLUS DE NOUVELLES