Une troisième période atroce, un troisième revers consécutif et un autre vendredi raté pour Al Montoya | En rafale

Le Canadien s’est présenté à Raleigh devant plusieurs bancs vides, un nombre de spectateurs gonflé (malgré un cadeau de l’organisation aux employés) et avec une fiche de deux revers consécutifs, dont un en prolongation. Les ouailles de Michel Therrien sont finalement reparties de là avec un autre revers, ce qui n’a pas stoppé la séquence de revers d’Al Montoya (3 successifs) ainsi que celle de l’équipe.

Charles Hudon a été inséré dans l’alignement à la dernière minute et il a été greffé à Torrey Mitchel et Daniel Carr sur le 4e trio. Personne n’a été surpris puisqu’en lisant entre les lignes lors du point de presse d’avant-match du coach, c’était évident que Hudon allait être de la partie. Sven Andrighetto a donc visionné la rencontre de la passerelle.

Le Canadien a donc cassé et il a enregistré un 3e revers consécutif en échappant un match face à une équipe ordinaire.

1re période
Malgré quelques joueurs qui n’étaient pas à 100%, selon Michel Therrien, le Tricolore avait beaucoup de gaz lors du premier tiers et ils ont dicté l’allure de cette période. Les Canes ont finalement pris un peu de rythme si bien, que Pierre Houde a crié deux fois alors que la rondelle n’avait pas pénétré.

La meilleure chance de marquer est venue du bâton de Jeff Skinner, qui a offert toute une pièce de jeu… et qui a fait hurler un « Et le but » à Pierre Houde.

Skinner semblait seul sur la patinoire du côté des Hurricanes…

2e période
Le Canadien a joué de malchance en avortant une tonne de chances de marquer. D’ailleurs, le capitaine a raté une chance en or qu’il n’aurait pas manqué jadis, sur un jeu orchestré par Danault et Shaw. Le focus et le manque de concentration à l’entraînement d’hier sont ressortis davantage lors de cette deuxième période.

Le fait saillant de cette période a été sans aucun doute la mise en échec percutante de Ron Hainsey sur Paul Byron.

Jeff Petry a enfilé le premier but du Canadien sur un puissant lancer, alors que Daniel Carr était dans son bureau à déconcentrer Cam Ward. Le but aurait pu être refusé puisque Ward a été bousculé par Carr, qui a été poussé par Noah Hanifin.

3e période
Les Canes ont offert deux présences intéressantes en territoire du Canadien et ils sont parvenus à dégourdir les quelques spectateurs qui ont pris la peine de se déplacer pour contempler leur équipe.

Skinner l’a enfin son 150e but en carrière…

Le Canadien a créé plusieurs revirements (encore des erreurs de concentration) et les hommes de Bill Peters les ont dévorés près de 15 minutes sur les 20.

Une autre révision (3 en 3) et un autre but finalement accordé, celui de Teuvo Teravainen.

Tout s’est effondré dans cette 3e période clairement de trop pour les jambes fatiguées du Canadien. Victor Rask a inscrit le 3e but sans réplique des Canes.

Mais alors que l’on croyait le Canadien mort, Andrew Shaw a inscrit son 3e but en déviant le tir/passe d’Andrei Markov au passage. C’était une passe dans un 7e match de suite pour le Général.

Le Canadien a dévoré les Canes au chapitre des tirs 33-18, mais il a tout de même trouvé une façon d’échapper le match (en troisième période). 

En rafale
– Chris Terry était très motivé d’affronter son ancienne équipe et il a profité de cette énergie pour impressionner son entraîneur (surtout en première période).

Est-il en train de bousculer certains joueurs afin de se faufiler devant eux?

– Nathan Beaulieu a raté deux occasions en 2e période… L’inconstance qu’on lui reproche part de ces occasions ratées. Beaulieu a sacré tout le restant du match par la suite, au lieu de lever son niveau d’intensité.

Même la mascotte des Canes a tenté de réveiller le 28 du Canadien.

– Je ne sais pas si c’est un hasard, mais David Desharnais a joué plus de 16 minutes… après avoir indiqué vouloir quitter Montréal. C’est bizarre, j’ai l’impression de ne pas l’avoir vu de la rencontre.

– Charles Hudon jouait son premier match cette saison et il a récolté un 3e point (une passe sur le but de Petry) en quatre matchs dans la LNH. Il a été impliqué et il a créé plus de choses en trois périodes que Sven Andrighetto l’a fait en quatre matchs. Est-ce que le plan de trois ans du Canadien est nécessaire dans son cas?

– C’est maintenant 12 matchs consécutifs sans but pour Brendan Gallagher, malgré quelques beaux flashs, un poteau franc et un travail acharné en fond de territoire.

– Voici le temps de jeu des joueurs de centre : Alex Galchenyuk a joué 16 minutes 38, Tomas Plekanec 15 minutes 12, Phil Danault 14 minutes 35 et Torrey Mitchell 9 minutes 57. Donc Therrien a finalement été juste avec Chucky?

Après 2 périodes, Galchenyuk était moins utilisé que Desharnais, Pleky, Danault et Mitchell. Le Canadien aurait-il gagné si Chucky avait joué aussi souvent qu’un 1er centre?

– Greg Pateryn a pris place dans sa niche après des sorties de zone très laborieuse dès le début du match, donc Shea Weber a doublé certaines présences (en première). Pateryn n’a vraiment AUCUNE marge de manœuvre et sa confiance est effritée considérablement (une œuvre de Therrien).

– Donc l’organisation des Hurricanes de la Caroline a fait un point de presse afin de nier les rumeurs de déménagement, pendant que l’équipe bataillait sur la glace?

– Shea Weber aura finalement joué 23 minutes… et Andrei Markov 23 minutes 33. Weber était pourtant parti pour en jouer 30.

C’est trop 23 minutes pour Markov, surtout lorsqu’il y a deux matchs en deux soirs à l’horaire. 

– Andrew Shaw a encore eu de la difficulté à gérer ses émotions en fin de match et il a été expulsé. Pourrait-il être suspendu pour les propos qu’il a tenus?

– Michel Therrien, c’est aussi ça :

– Il est vraiment temps qu’Alexander Radulov réintègre l’alignement. Sa saveur manque abondamment à l’équipe.

Prochain match : samedi 19h, alors que les Leafs seront les visiteurs.

PLUS DE NOUVELLES