Une comparaison très élogieuse à l’égard de Ryan Poehling

Lorsque le nom de Ryan Poehling a été appelé par Trevor Timmins sur la tribune du United Center, les analystes étaient quasi unanimes : le Canadien venait de mettre la main sur un joueur forgé dans le moule de Jordan Staal.

Je dois vous avouer que cette comparaison m’a toujours un brin titillé. Certes, développer un joueur aussi unique semble une perspective intéressante, mais pas nécessairement réaliste. À son âge, Poehling peut toujours obtenir de la taille et de la masse…

Par contre, peut-il le faire au point d’atteindre les 6 pieds 4 et 220 livres de Jordan Staal?

Bien sûr, la comparaison entre les deux joueurs a été basée en fonction de leur style de jeu…

Mais pour dominer défensivement dans la LNH comme le fait le centre des Hurricanes de la Caroline, une portée ainsi qu’une force herculéenne sont requises. Faites un sondage auprès des patineurs de la ligue et le nom de Staal reviendra inévitablement dans la catégorie des joueurs parmi lesquels il est le plus difficile de soutirer la rondelle…

Pour appuyer le tout, sachez que selon l’entraineur actuel de Ryan Poehling à Saint-Cloud sa capacité à augmenter sa force physique dictera le moment auquel il marquera ses débuts avec le Tricolore.

Alors, le premier choix du CH, on peut le comparer à qui?

Toujours selon le coach, son style s’apparente davantage à celui de Mikko Koivu.

Vraiment, cette comparaison est très intéressante à plusieurs niveaux.

Pour faire suite à ce que j’expliquais plus haut, Koivu est un centre formé un brin moins en puissance que Staal, dont les instincts offensifs sont beaucoup plus importants.

Si Poehling atteint réellement ce potentiel, c’est qu’il pourra occuper un rôle de centre de deuxième trio (de luxe) pour plusieurs campagnes, s’avérant une ressource fiable dans tous les aspects du jeu pour son organisation.

Ce qui semble intéressant dans l’évaluation de l’Américain, c’est que les chances qu’il n’atteigne pas le circuit Bettman semblent sincèrement faibles.

Dans le pire des cas, le Canadien aura mis la main sur un troisième centre de qualité.

Pas si mal, non?

PLUS DE NOUVELLES