Une bonne équipe de hockey… c’est comme de la pornographie?

Chuck Fletcher a quitté le navire du Wild et le proprio de l’organisation a dû répondre aux nombreuses questions des journalistes concernant cette bombe qui est tombée au Minnesota hier. Fletcher a une réputation pratiquement irréprochable, il a du flair et tente des choses, donc pourquoi arrêter ça de façon aussi subite?

Craig Leipold a répondu à cette meute. Il souhaite solidifier certains aspects, rénover un brin sa fondation pour qu’elle soit plus solide et plus stable. Cet homme aime bien son équipe, mais selon ses dires colorés, il manque l’effet WOW… et il ne croit pas qu’il est équipé pour gagner un championnat avec celle-ci. Ces joueurs pensent-ils comme lui? Ou sont-ils conscients qu’ils n’ont pas tous les outils?

Ses joueurs ne sont pas assez bons, selon lui. Et c’est là qu’il a lancé la comparaison avec la pornographie. Il me semble que c’est vraiment boiteux comme parallèle : « Qu’est-ce qui est défini comme assez bon, monsieur Leipold? Je suppose que c’est comme de la pornographie. Quand vous le voyez, vous le savez. Je ne sais pas trop… »

Le journaliste qui a lancé cette excellente question ne devait certes pas s’attendre à ce type de réponse très colorée, qui me rappelle le genre de réponse que peut parfois lancer Brian Burke. Mais imaginez juste un instant si Marc Bergevin répondait de cette façon à une question de Phil Cantin, par exemple! Je me demande si les gens le trouveraient vulgaire ou si tout le monde exploserait de rire?

PLUS DE NOUVELLES