Une application pour évaluer les entraîneurs de hockey

Des applications, il y en a une tonne de copies et parmi celles-ci, on en retrouve pour coter des artistes, des albums de musique ou des films. Eh ben, saviez-vous que désormais, une application est disponible pour « noter » les entraîneurs de hockey, en passant du niveau bantam à la Ligue nationale. C’est Alexandre Pratt, de La Presse, qui a pondu un billet expliquant l’utilité de cette app nommée The Sports Aux.

En gros, c’est un espoir des Predators de Nashville qui a conçu le tout. Les joueurs cotent/notent les entraîneurs ou les « patrons » hockey. Les noms des individus s’y retrouvent, avec une note et des commentaires les concernant. Ils sont évalués aux yeux de tout le monde, mais l’évaluateur, lui, demeure anonyme. Prenez note que cette application, selon les dires de Pratt, n’a pas été conçue à la suite des dénonciations récentes au sujet des entraîneurs « intimidateurs ».

Donc, sur l’application on y retrouve beaucoup de pilotes en provenance de la Ligue américaine puisque le fondateur, Josh Healey, évolue au sein du club-école des Preds. Le joueur s’est d’ailleurs confié au journaliste au sujet de cette application qu’il a lancée tout récemment :

«Lorsque je jouais dans le junior, en Alberta, j’ai été contacté par plusieurs agents et universités. Personne dans mon entourage n’était passé par là. J’ai choisi Ohio State. Ce fut génial. Mais je me suis aussi retrouvé au sein d’une agence d’athlètes qui ne répondait pas à mes besoins. Je l’ai quittée. J’ai embauché un nouvel agent. Et j’ai vite réalisé que c’était beaucoup mieux. Incroyable, même. Ça m’a donné l’idée de créer une plateforme sur laquelle les agents et entraîneurs auraient des comptes à rendre.» – Healey

L’idée est en soi excellente, même si ça peut être dangereux pour les réputations des entraîneurs, mais en même temps, c’est tellement utile pour dénoncer ceux qui sont « inhumains » avec les joueurs, comme Bill Peters ou Mike Babcock, par exemple.

Jusqu’ici, 1550 joueurs se sont inscrits à cette application et ceux-ci ne sont pas fictifs puisque les règles et la façon d’y adhérer sont très vigoureuses. Puis, le joueur en question peut évaluer son propre entraîneur, agent ou directeur général. Par exemple, les notes sont de 0 à 10, et Bob Hartley a obtenu un 2 sur 10, ça veut donc dire que l’un de ses joueurs actuels de l’Avangard d’Omsk l’a évalué. Puis, dans la section des commentaires, toujours anonyme, les joueurs peuvent encenser ou détruire l’entraîneur en question.

Ouch, mais tellement utile.

PLUS DE NOUVELLES