Un peu de nouveau dans le dossier « Artemi Panarin »

Artemi Panarin amorcera vraisemblablement la prochaine campagne avec John Tortorella et les Blue Jackets de Columbus. À moins qu’il quitte pendant le camp d’entraînement, mais ce serait fort surprenant que monsieur Jarmo Kekäläinen réussisse à le sortir de son échiquier, surtout que le but principal de celui-ci est de conserver les services du Russe au sein de son équipe.

De puissantes rumeurs le poussent vers la Floride, mais il n’y a aucune progression à ce sujet. On semble au même point que lorsque ces spéculations ont fait surface. De plus, il n’y a certes pas seulement les Panthers intéressés à acquérir un joueur aussi magistral. Selon Jimmy Murphy et ses sources, il n’y aurait rien d’imminent.

Avez-vous besoin d’une petite mise à jour à son sujet ? Dans un premier temps, Stan Bowman a décidé de déplaire à Patrick Kane et de faire plaisir à son capitaine Jonathan Toews dans une transaction qui a envoyé Panarin à Columbus, en retour de Brandon Saad, un ancien des Hawks. La transaction en question comprenait d’autres morceaux, mais ces deux-là étaient les principaux.

En partant, Panarin ne devait pas être trop chaud à l’idée de quitter Chicago, même s’il rejoignait l’un de ses compatriotes, Sergei Bobrovsky. Peu importe, Panarin a connu sa meilleure saison au sein de la Ligue nationale avec une récolte impressionnante de 82 points en 81 rencontres. Après des saisons de 77 et 74 points, il est allé encore plus loin, et ce, sans Patrick Kane, qui lui, a récolté 76 points sans Panarin à ses côtés.

N’oublions pas que, malgré tout le talent de Pierre-Luc Dubois, il est l’acteur principal qui lui a permis de devenir le premier centre de cet alignement. Le Québécois a récolté 48 points, dont 20 buts, en 82 rencontres. John Tortorella a eu la brillante idée de jumeler les deux hommes, ce qu’il devrait faire encore en 2018-19.

PLUS DE NOUVELLES