Un officiel québécois a envoyé promener Scott Hartnell à deux reprises, hier… Et on a tout entendu | En rafale

Il n’a pas que les joueurs du Canadien qui avaient déjà la tête aux vacances, hier soir…

Certains arbitres aussi! C’est le cas notamment de Frédérick L’Écuyer, qui était d’office pour le match Blue Jackets vs Predators, à Nashville.

Alors qu’il s’apprêtait à annoncer une pénalité mineure pour interférence à Ryan Murray, L’Écuyer a activé son micro (trop tôt)… Et il a envoyé promener Scott Hartnell (deux fois plutôt qu’une). Quelle crampe au cerveau! Pas mal sûr qu’il va recevoir un coup de fil de la ligue aujourd’hui… Si ça n’a pas été fait hier!

« F*ck you! F*ck you! »

Je veux bien croire qu’à force de se faire insulter et invectiver par les joueurs, les coachs et les partisans, certains officiels en ont ras le bol… Mais ils doivent tout de même se montrer au-dessus de la mêlée, non?

Drôle de hasard (causé par quelque chose pas drôle du tout par contre) : John Tortorella n’était pas derrière le banc des Blue Jackets, hier. Il n’a donc pas joué aucun rôle dans tout ça.

Cette histoire n’est pas sans rappeler la fois où Brandon Prust, après un match, avait accusé publiquement l’officiel Brad Watson de l’avoir insulté en le traitant de piece of sh*t, de lâche (coward) et de motherf*cker. C’était l’un des derniers matchs de Prust avec le Canadien…

Et il avait fini par obtenir 31 minutes de punition ce soir là! #IlAvaitDûSExcuser

Depuis ce jour là, on entend d’ailleurs souvent dire que les arbitres ont une dent contre le Canadien (avec raison ou non).

Comme quoi tu ne gagneras jamais contre l’arbitre! S’il te dit f*ck you, au micro ou non, ferme-la!

Et… Soyez persuadés d’une chose : Il y en a pas mal plus souvent que certains le pensent, des f*ck you lors des matchs, sur la patinoire! Même/surtout dans la meilleure ligue au monde…

En rafale
– Non, le Canadien n’a vraiment pas bien joué, hier soir!

Et il obtient de moins en moins de chances de marquer depuis quelque temps. #Inquiétant #Blessures

– On a au moins eu droit à une bonne nouvelle (encourageante), hier : Carey Price a prouvé que sa slump était bel et bien derrière lui et qu’il était (à nouveau) en pleine possession de ses moyens! [GlobeAndMail]

The Gazette a fait un mini reportage sur Carey Price qui a accueilli trois jeunes étudiants de la Colombie-Britannique, lundi et mardi (au Complexe Bell et au Centre Bell). [TheGazette] #Cool

PLUS DE NOUVELLES