Un manque de maturité a mené l’Avalanche à la défaite

Écouter une partie de l’Avalanche la saison dernière était aussi excitant que de regarder un mur fraichement peinturé sécher.

Vous pensez que j’exagère? La troupe de Jared Bednar a compilé la pire fiche obtenue par une équipe de la LNH depuis 1999! Au moins à cette époque, les Thrashers avaient l’excuse d’être une équipe d’expansion pour justifier ce fiasco…

Tout avait pourtant bien commencé au Colorado alors que l’équipe maintenait une fiche avoisinant la marque des ,500 à l’approche de l’Action de grâce américaine.

Puis, tout s’est écroulé. L’équipe de Gabriel Landeskog a uniquement été en mesure d’enregistrer deux gains en temps réglementaire à partir de ce moment jusqu’en début février…

Selon Erik Johnson, l’Avalanche a complètement arrêté de jouer en équipe à ce moment. Les joueurs éprouvaient trop de nervosité quant à leurs statistiques individuelles qui étaient peu reluisantes et ne se souciaient plus assez de gagner des matchs.

De nos jours, il est vrai que les joueurs ont plus de pression sur les épaules, alors que de lourds contrats peuvent apparaitre sur la table en fonction de leurs performances…mais ce n’est pas une excuse pour ne pas performer!

Le plus outrant dans tout cette histoire est l’inactivité de Joe Sakic devant cette réalité. Sa décision de conserver son entraineur-chef Jared Bednar est particulièrement discutable…

Vivre une saison difficile comme celle-ci laisse de profondes cicatrices dans un vestiaire. Erik Johnson parle d’un départ à zéro lors de la saison pour son équipe…comment peut-on espérer une chose pareille alors que tous les éléments qui ont causé les insuccès de l’équipe sont toujours en place?

Surtout, n’essayez pas de m’expliquer que leur stratégie est de perdre pour améliorer leur sélection au repêchage…

Lorsque tu veux développer l’avenir de toute équipe, tu dois y instaurer une culture gagnante.

Le minimum serait d’engager quelques vétérans pour épauler les jeunes joueurs dans leur succès…

Au moins, il en reste quelques bons sur le marché, si Sakic souhaite se reprendre…

PLUS DE NOUVELLES