Un futur système basé sur les joueurs et non l’équipe

Lors des prochaines saisons, le Canadien devra former une nouvelle génération de joueurs afin qu’ils puissent atteindre leur plein potentiel. Pour y arriver, le directeur général de l’équipe, Kent Hughes, croit qu’il faut baser le système de l’équipe sur ce qui est mieux pour les jeunes que pour l’équipe.

Hughes a expliqué son point de vue lors de la conférence de presse de vidage de casier, samedi.

Oui, Hughes veut aider l’équipe, mais si les jeunes sont fatigués ou bien s’ils n’ont pas assez de temps de jeu, ils ne se développeront pas à leur plein potentiel, ce qui enverrait le Canadien tourbillonner dans le même cercle vicieux où il est pris depuis plusieurs années.

Ce que ça veut dire tout ça, c’est que, comme l’explique Kevin Vallée du 91.9 Sports, il y aura beaucoup de mouvement entre Laval et Montréal. Plusieurs jeunes joueurs pourront s’essayer avec le grand club, mais s’ils ne sont plus bien ou si les dirigeants sentent une certaine baisse dans leur jeu, ils pourront les renvoyer à Laval.

De cette manière, il sera facile pour des joueurs comme Jordan Harris, Justin Barron, Kaiden Guhle, Raphaël Harvey-Pinard et Jesse Ylonen de se donner confiance et se reprendre en main rapidement, sans les démoraliser complètement.

Ce nouveau système aidera certainement le Canadien dans le futur, mais pourrait aussi aider l’équipe dès la prochaine saison. Comme on l’a vu cette année, une équipe avec des joueurs heureux fonctionne beaucoup mieux qu’une autre avec des joueurs avec le moral en baisse.

En rafale

– Disons que les Canadiens ont un peu aidé à faire grossir le score.

– Danault a beaucoup progressé offensivement depuis son départ.

– Victoire du Rocket à son dernier match.

– Les deux étoiles des Oilers ont d’incroyables qualités de passeurs.

– Le but vainqueur pour les Lions qui remportent le cinquième match de la série.

PLUS DE NOUVELLES