Un entraîneur (professionnel là) a menacé un arbitre de brûler sa voiture

Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai été en désaccord avec la décision d’un arbitre alors que je coach/coachais mon équipe de soccer. C’est arrivé souvent… très souvent!

Mais je n’ai jamais crié après un officiel.

Je n’en ai encore moins jamais menacé un.

Faut croire que certains coachs – payés pour coacher – n’ont pas les mêmes réticences et les mêmes valeurs que moi.

Alexander Gulyavtsev, l’entraîneur-chef du Amur de Khabarovsk (KHL), a écopé d’une amende de 300 000 roubles (6000 dollars canadiens) pour avoir menacé d’incendier la voiture d’un arbitre. Ça s’est passé durant un match face au Dynamo à Moscou.

Alors qu’il protestait contre une pénalité décernée à l’un de ses joueurs par l’officiel Viktor Gashilov, le coach de l’Amur a osé crier :

« Je vais mettre le feu à la voiture à Perm. »

Perm est une ville de l’Ouest de la Russie d’où l’officiel et le coach sont originaires, semble-t-il.

Selon Radio-Canada et Associated Press, Gulyavstev a tenté de minimiser la portée de ses paroles en indiquant que c’était une blague et qu’il n’avait pas dit appartement, au moins (mais voiture).

Les sbires de la KHL n’ont toutefois pas acheté l’explication de l’entraîneur-chef, jugeant qu’au final, il avait enfreint les règles.

À noter que l’Amur, la pire équipe de l’Association Est de la KHL, s’est incliné par la marque de 5 à 1. Au cas où ça vous intéresserait…

PLUS DE NOUVELLES