Un développement boiteux depuis Stéphane Richer

Selon vous, combien d’espoirs (le « s » n’est même pas utile ici) devenus des vedettes offensives a développé le Canadien depuis Stéphane Richer, qui est parvenu à atteindre les 80 points? Aucun. Comme dans nada, ou zéro comme dans Ouellet. Un lecteur m’a mis sur cette piste et j’ai fait le tour des sélections de notre Sainte-Flanelle depuis celle de Richer (1984). Lors de la campagne 1989-90, le Québécois a récolté 91 points, dont 51 buts, en 75 parties. Tout un exploit, même à cette époque.

Quel marqueur il était!

En fouillant, on se remémore que Mike Ribeiro a atteint cette marque lors de la campagne 2007-08, mais dans l’uniforme des Stars de Dallas. Un total de 83 points, dont 27 buts, en 76 joutes. Ça demeure un choix du Canadien, qui a passé par les Citadelles avant de passer du temps, de 1999 à 2006, avec le Tricolore. On peut tout de même souligner que c’est le Canadien qui l’a éduqué…

Saku Koivu, le plus grand capitaine de l’histoire de la franchise en terme de longévité (avec Jean Béliveau), a mis 75 points à son compteur en 2006-07. Lui, on peut dire qu’il a frôlé les 80 points et qu’il a été développé par cette organisation, qui l’a sélectionné au 21e échelon en 1993.

Il a passé tout près!

Andrew Cassels, repêché en ’87 par l’organisation, est parvenu à atteindre 85 points en 84 matchs, lors de la campagne 1992-93, mais avec un uniforme des Whalers de Hartford sur le dos. Ce fait d’armes s’est passé deux ans à la suite de son départ de la métropole.

Puis, John Leclair, lui? Il a explosé à la suite de son départ du bleu-blanc-rouge, mais pouvons-nous dire qu’il a été développé par l’organisation? Il a tout de même passé près de cinq ans avec elle. Dans le cas de Shayne Corson, il n’a jamais dépassé les 75 points avec le Canadien de Montréal.

Depuis 2010, est-ce juste de mentionner que la meilleure sélection, du moins, la plus talentueuse, demeure Alex Galchenyuk? Bref, lui aussi est parti sous d’autres cieux. Du moins, le Canadien peut toujours compter sur les services de Brendan Gallagher, qui a inscrit 31 filets la saison dernière.

Faites le tour des autres formations pour le plaisir, vous verrez que le Canadien est pas mal seul dans cette catégorie.

Ah oui, même les Nordiques de Québec ont sélectionné et développé des joueurs qui ont touché à ce plateau, depuis la sélection de Stéphane Richer. Je pense rapidement à Joe Sakic et Mats Sundin.

PLUS DE NOUVELLES