Un autre entraîneur louange Alexander Romanov

L’arrivée éventuelle d’Alexander Romanov en Amérique du Nord va, au cours des prochaines semaines, généré beaucoup d’intérêt chez les fans du CH.

Pourra-t-il participer au tournoi estival? Ça reste à voir!

Le danger, c’est d’avoir des attentes trop élevées envers le Russe. Après tout, il pourrait combler un trou au sein d’une brigade défensive qui a besoin de renforts sur le flanc gauche.

Même s’il se garde une petite gêne quant à ce que Romanov accomplira dans l’uniforme du Bleu-Blanc-Rouge à ses premiers coups de patin, André Tourigny n’a aucun doute : le défenseur va devenir un morceau important de l’équipe.

Il a eu la chance de l’observer de plus près, pendant qu’il était derrière le banc d’équipe Canada junior et il a été impressionné par ce que Romanov peut offrir.

«Il va jouer de grosses minutes, c’est un très bon patineur, il est fort physiquement. Le monde parle de son physique, dit qu’il n’est pas gros (à 5’11’’), mais si tu m’avais dit qu’il fait 6’4 », je t’aurais cru, parce que quand il est sur la glace, il déplace de l’air, il frappe, il est fort.» – André Tourigny

Bref, on risque de voir le partenaire de jeu parfait pour épauler Jeff Petry, quand on y pense. Peut-être pas au début de la saison, pour lui laisser le temps de s’adapter, mais à la fin de la saison, c’est très probable.

Quand on y pense… Lorsque le CH a sélectionné Romanov en 2e ronde, en 2018, beaucoup ont décrié ce choix de Trevor Timmins, parce que le défenseur était vu comme un choix de 4e tour à l’époque.

Romanov n’est pas encore établi en permanence dans la LNH, mais rendons à César ce qui lui appartient : au moment de rédiger ces lignes, Timmins paraît très bien avec ce choix.

PLUS DE NOUVELLES