Un amateur est peut-être trop optimiste concernant Jake Evans

Plusieurs personnes chez le Canadien se sont attachées à Jake Evans, dont Joël Bouchard et Anthony Marcotte, la voix du Rocket de Laval. Dès son arrivée avec le Rocket de Laval, soit en 2018-19, on a aussitôt senti qu’il était le type de joueur dont raffolait le pilote Bouchard. Evans est efficace dans les trois zones et il noircit la feuille de pointage de façon assez constante.

À la suite de quatre saisons à Notre Dame, il est débarqué en force chez les professionnels, lui qui était âgé de 21 ans, en complétant celle-ci avec une récolte impressionnante de 45 points en 67 joutes. Cette année, il s’est une fois de plus imposé avec un total de 38 points en 51 matchs, lui ouvrant la porte vers la Ligue nationale de hockey pour la première fois. Mine de rien, il demeure un choix de 7e tour qui pourrait devenir un bon joueur de soutien dans la LNH.

D’ailleurs, à ce sujet, un amateur croit que l’attaquant de 6 pieds 1 est en voie de devenir un attaquant pouvant récolter entre 30 et 40 points en moyenne par campagne :

« Mec, je veux juste dire, comme fan du Tricolore qui suit cette équipe depuis 20 ans, tu es exactement ce dont nous avons besoin pour le bottom-6. Continue ainsi et tu auras un brillant avenir. Je pense que tu es un futur gars de 30-40 points avec un grand sens défensif. » – Joe C.

Monsieur Joe est-il trop optimiste? Ou touche-t-il dans le mille? Ce n’est pas impossible, mais on doit demeurer prudent puisque Evans n’a que 13 joutes derrière la cravate dans le grand show. Le poste de centre est très garni chez le Tricolore, malgré l’absence d’un vrai centre d’impact. On parle de Phillip Danault, Nick Suzuki, Max Domi, Jesperi Kotkaniemi, Ryan Poehling, Jake Evans… et un certain Rafaël Harvey-Pinard qui sera aussi à surveiller. Bref, la place d’Evans n’est pas coulée dans le béton et il aura beaucoup à faire pour se tailler un poste à temps plein avec le club.

PLUS DE NOUVELLES