Trevor Zegras en met plein la vue, mais se fait voler la victoire

Kyrou le plus rapide

C’était le concours d’habiletés ce soir dans la LNH et, comme à chaque année, il y a eu quelques surprises. La plus grande, à mon avis, est arrivée dès la première épreuve alors que Connor McDavid n’a pas remporté l’épreuve du patineur le plus rapide. Non seulement cela, mais il n’a même pas terminé deuxième.

Les deux autres favoris dans mon cas étaient Cale Makar et Dylan Larkin, mais ni l’un ni l’autre n’a été en mesure de devancer McDavid. C’est plutôt le jeune Jordan Kyrou, des Blues de Saint-Louis, qui a été en mesure de remporter la palme avec un temps de 13,55 secondes.

Les gardiens de la division Atlantique s’imposent

L’épreuve suivante était l’une de mes favorites en tant qu’ancien gardien, mais je dois avouer que les joueurs ont volé la vedette. Il n’y a pas eu de grosses séquences d’arrêt en tant que tel et disons que je n’ai pas réellement aimé le fait que les gardiens n’étaient pas par eux-mêmes, mais plutôt en équipe. Mention honorable à Nick Suzuki qui a marqué à sa seule présence à l’aide d’une belle feinte.

Ce sont finalement les gardiens de l’Atlantique, Jack Campbell et Andrei Vasilevskiy, qui ont remporté l’épreuve avec une série de neuf arrêts.

Zach Werenski l’emporte devant le Bellagio

L’idée était bonne, les images étaient parfaites, mais l’épreuve… Disons que ça aurait pu être mieux. Les joueurs n’étaient clairement pas à l’aise et ils auraient eu intérêt à pouvoir se pratique quelque peu avant le grand soir. Jocelyne Lamoureux-Davidson a fait très bonne figure comme représente du hockey féminin et il s’agissait, selon moi, du meilleur moment de l’épreuve. Nick Suzuki a fait bonne figure, mais n’a pas été en mesure de se qualifier pour la grande finale.

Victor Hedman le plus puissant

Il était le grand favori et il n’a pas déçu. On est loin des frappes de Shea Weber et de Zdeno Chara d’il y a quelques années, mais Hedman a tout de même été en mesure de franchir la marque des 103 milles à l’heure. Tous les participants (incluant Tom Wilson) ont franchi la marque des 100 milles à l’heure, ce qui est toujours plaisant. Personne n’a été humilié, et c’est l’important.

Trevor Zegras en met plein la vue

Trevor Zegras s’est déplacé à Las Vegas pour le défi des échappés uniquement et disons qu’il n’a pas déçu. Alors qu’il avait un bandeau sur les yeux, il y est allé d’une manœuvre complètement ridicule (dans le bon sens).

Le jeune homme est tout simplement exceptionnel, mais son ami Jack Hugues n’a pas déçu non plus. Il y est allé d’un peu de magie et le tour était joué.

Mais honnêtement, la victoire aurait dû aller à Zegras, sans aucun doute.

Et le spectacle a été complètement ruiné par le fait qu’Alex Pietrangelo, qui a été de loin le pire des participants, a été couronné champion (pour le simple fait qu’il joue pour les Golden Knights).

Joe Pavelski maître du casino

Le franc-tireur Joe Pavelski a remporté l’épreuve du blackjack qui, tout comme l’épreuve devant le Bellagio, était une bonne idée sur papier mais qui n’a pas donné les résultats souhaités. Ça trainait en longueur et ça ne bougeait pas beaucoup….

Sebastian Aho le plus précis

Et puis, pour terminer la soirée en beauté, nous avons eu droit aux tirs de précision. À ma grande surprise, Leon Draisaitl n’a pas connu une bonne performance. Même chose du côté de Patrice Bergeron. À l’inverse, Sebastian Aho et Jake Guentzel ont été excellents. Ce premier a d’ailleurs été celui qui a remporté le concours avec un temps inférieur à 11 secondes.

Prolongation

Comme tous les ans, le concours d’habiletés m’a quelque peu laissé sur mon appétit. Le concours d’échappé a été tout simplement exceptionnel, mais le fait que ce soit Pietrangelo qui l’emporte a tout simplement gâché l’épreuve pour moi. N’importe qui d’autre aurait pu l’emporter et ça aurait acceptable.

Kirill Kaprizov a d’ailleurs donné un vibrant hommage à son compatriote russe Alex Ovechkin. Il avait du plaisir. et c’est ce qui est important.

PLUS DE NOUVELLES