Tomas Plekanec a permis au Rytíři de Kladno d’éviter la relégation en 2e division

Lorsqu’il jouait pour le Canadien, on avait parfois l’impression que Tomas Plekakec se foutait pas mal de l’organisation et de son histoire… mais les dernières années nous ont plutôt prouvé le contraire.

Plekanec, même s’il ne le démontrait pas spécifiquement jour après jour, a bel et bien le logo du CH tatoué sur le cœur. Peut-être pas avec la même encre que le Rocket Richard, Jean Béliveau ou Guy Lafleur, mais tout de même avec une encre qui se fait de moins en moins de nos jours.

Récemment, on l’a vu rendre hommage à Carey Price, Guy Lafleur, Artturi Lehkonen, Andrew Shaw et Brendan Gallagher sur son compte Instagram.

Certains diront qu’un vrai Canadien aurait refusé de porter les couleurs des Maple Leafs, mais Plekanec a justement décidé d’être échangé aux Leafs parce qu’au final, c’est ce que la direction du Canadien souhaitait (meilleure offre). Il a refusé de faire passer ses intérêts personnels avant ceux de l’équipe qu’il a tant aimée (et qu’il aime encore aujourd’hui).

Plekanec a pris sa retraite de la LNH en 2018, après avoir disputé trois petites rencontres (2018-19) avec le Canadien… dont son 1001e match dans le circuit Bettman.

Il a ensuite quitté le continent nord-américain afin de poursuivre sa carrière à Brno et à Kladno en République tchèque Tchéquie.

À 39 ans (40 en octobre), Plekanec vient de récolter 53 points en 56 rencontres à titre de capitaine du Rytíři de Kladno.

Malheureusement, la saison du Rytíři n’a pas été très réussie. L’équipe a terminé au 14e rang sur 15 (14-28-14) et a dû disputer une ronde de relégation. Le perdant allait devoir disputer la prochaine campagne en deuxième division tchèque.

Souvenons-nous que Jaromir Jagr avait confié continuer à jouer pour sauver la concession. Sans Jagr et Plekanec, on peut tout de suite penser que Kladno serait déjà en deuxième division… et qu’elle serait peut-être un vestige du passé.

Comment s’est déroulé cette ronde de relégation?

Kladno devait remporter un quatre-de-sept face à l’équipe championne de la deuxième division tchèque, le HC Dukla Jihlava, pour pouvoir demeurer en première division la saison prochaine.

Et Kladno a remporté cette série en cinq matchs (4 à 1). L’équipe ne tombera donc pas d’une division. Plekanec a récolté pas moins de 10 points en 5 rencontres, alors que Jagr en a obtenu 2 en 5 matchs, lui. La saison 2021-22 a été plus difficile pour Jagr (19 points en 43 matchs).

Qu’est-ce qui attend le duo Jagr – Plekanec dans le futur?

Jagr et Plekanec ont tour à tour mentionné que même s’ils étaient sans contrat pour l’instant, ils avaient l’intention de revenir la saison prochaine.

Plekanec aura 40 ans en octobre et Jagr a célébré son 50e anniversaire en février dernier.

Est-ce que c’est ça, jouer pour l’amour de la game?

À défaut d’avoir pu jouer ensemble à Montréal, les deux amis prolongent le plaisir à Kladno. Même si Jagr n’est plus utilisé sur un trio aussi offensif que Plekanec désormais…

En rafale

– Seulement quatre des 18 joueurs dont le chandail a été retiré chez le Canadien ont été repêchés par l’organisation.

– Retirer le classement du vestiaire aura été payant pour J-F Houle.

– Les Lions disputeront un match important ce soir à Trois-Rivières.

– Jacques Lemaire s’est ouvert sur ses conflits avec Guy Lafleur. Il sera présent à ses funérailles la semaine prochaine.

– L’effet St-Louis (nouveauté) s’es vite dissipé chez le Canadien. [LaPresse]

– Les Raptors sont encore en vie.

PLUS DE NOUVELLES