Simon Boisvert : Suzuki et Caufield sur un deuxième trio pour être aspirant à la coupe

Nick Suzuki et Cole Caufield sont les moteurs offensifs du Canadien depuis le début de la saison. C’est plus difficile dernièrement pour les deux jeunes joueurs, mais ils sont bien installés au sommet des meilleurs pointeurs de l’équipe.

Les gars connaissent leur part de succès, mais il y a toujours des doutes qui planent parce qu’en ce moment, ils sont dans une période creuse. Ont-ils / auront-ils ce qu’il faut pour mener l’équipe aux grands honneurs, lorsque la reconstruction sera terminée?

Simon Boisvert (Le Snake) a répondu à la question alors qu’il était de passage au Sick Podcast de Tony Marinaro. Et la réponse est assez claire :

Avoir Nick Suzuki et Cole Caufield sur un premier trio c’est bien pour une équipe en reconstruction ou de mi-peloton. Mais pour aspirer à la Coupe Stanley, ils devront être des joueurs de deuxième trio. – Simon Boisvert

Ses commentaires sont disponibles juste ici :

Je trouve qu’on y va un peu fort avec deux jeunes joueurs qui en sont encore à leurs « premiers pas » dans la LNH. J’exagère un peu avec les mots « premiers pas », mais vous comprenez ce que je veux dire.

Après tout, Caufield dispute présentement une deuxième saison complète dans la LNH. Suzuki en est à sa quatrième…

Et on peut déjà dire qu’ils doivent évoluer sur une deuxième ligne afin que le Canadien aspire à la Coupe Stanley? 

On n’a pas vu encore l’étendue de ce qu’ils peuvent amener au Canadien. On n’a même pas vu encore leur plein potentiel dans la LNH. Et on n’a même pas une petite idée de ce que le Canadien va ressembler lorsqu’il sera prêt à compétitionner.

Parce que Suzuki et Caufield ont des « failles » dans leur jeu respectif, ils doivent automatiquement être relégués sur la deuxième ligne pour que le Canadien gagne une coupe? Calvaire, il n’y en a même pas un des deux qui a 24 ans à l’heure d’écrire ces lignes… 

J’ai souvent tendance à être d’accord avec le Snake et j’adore ses analyses. Mais là, je ne rejoins aucunement ses commentaires.

Peut-on, au moins, leur donner une petite chance? Peut-on attendre avant d’y aller de tels commentaires, que le Canadien ne soit plus en reconstruction? 

Suzuki a 249 matchs d’expérience dans la LNH. Caufield, lui en a 117. C’est normal que ce ne soit pas parfait encore…

Et je ne dis pas nécessairement d’un point assuré que Caufield et Suzuki vont amener une Coupe Stanley à Montréal. Or, j’estime qu’il est un peu tôt pour dire ce genre de choses-là, alors que les deux gars n’ont pas encore atteint la maturité complète.

En rafale

– Et c’est amplement mérité.

– Nathan Gaucher est gonflé à bloc.

– C’est le moins qu’on puisse dire!

– Un beau moment pour le Québécois.

– Ça vaut de l’or.

PLUS DE NOUVELLES