Sergio Momesso ne croit pas que Max Domi reviendra (si Claude Julien est l’entraîneur)

C’est probablement le plus gros dossier sur la table de Marc Bergevin durant cette saison morte : quoi faire du cas de Max Domi?

Le jeune centre est capable du meilleur comme du pire, comme il l’a démontré au fil de ses deux saisons dans l’uniforme du Tricolore. Lors de sa première saison, il s’est établi comme un favori de la foule avec ses 72 points en 82 matchs et sa capacité à se donner à 110% à chacune de ses présences.

Toutefois, il a connu une saison un peu décevante cette année, alors qu’il ne ressemblait pas au joueur de l’an dernier. Puis, en séries, ce fut l’hécatombe pour Domi. Il était totalement absent du jeu, n’apportait rien de son aspect fendant qui dérange l’adversaire et n’a inscrit que trois mentions d’assistance en 10 rencontres, toutes dans le même match.

Domi deviendra agent libre avec restriction d’ici quelques semaines, donc qu’adviendra-t-il de lui?

Sergio Momesso ne croit pas que Domi peut revenir avec le Tricolore, du moins tant et aussi longtemps que Claude Julien est à la barre du Tricolore.

C’est du moins ce qu’il a affirmé sur les ondes de TSN 690.

Est-ce que l’apport offensif de l’ancien des Coyotes est assez bon pour mériter un nouveau contrat? Il y a fort à parier que oui. Domi se place au 31e rang de la LNH chez les centres pour le nombre de points dans les deux dernières saisons.

Mais l’éclosion de Suzuki et de Kotkaniemi ainsi que l’apport de Phillip Danault des deux côtés de la patinoire relèguent Domi au poste de quatrième centre, et il ne veut pas jouer ce rôle. II y a congestion au centre, et le jeu défensif de Domi ne peut pas lui permettre d’obtenir du meilleur temps de jeu.

Est-ce qu’un des deux jeunes pourrait être muté à l’aile pour permettre à Domi de revenir au centre sur un des premiers trios? Oui, c’est possible, mais je ne penserais pas. Bergevin vante souvent le fait qu’il a deux jeunes centres qui pourraient devenir des joueurs d’élite, donc il ne veut probablement pas les bouger.

Toutefois, une raison pourrait forcer le directeur général du CH à offrir un contrat à Domi, et il s’agit de Phillip Danault. Si le Québécois est sérieux et qu’il veut vraiment quitter s’il occupe un rôle de troisième centre, Domi pourrait peut-être pivoter un troisième trio.

Une chose est sûre, la saga Max Domi est loin d’être terminée.

PLUS DE NOUVELLES