Sean Monahan échangé à Montréal

La planète hockey a été secouée en apprenant que Nazem Kadri signait avec les Flames plus tôt aujourd’hui.

L’action était loin d’être terminée à Calgary, alors que Sean Monahan a été échangé au Canadien de Montréal quelques instants plus tard pour faire de la place sur la masse salariale. Ils étaient à 4.2 millions au dessus de la masse après la signature de Kadri.

Évidemment, il y a plusieurs choses à retenir de cette transaction.

1. La ligne de centre du Canadien, avec l’acquisition de Monahan, est complètement changée. Suzuki, Dach, Monahan, Dvorak, Evans… Ça commence à faire du monde à messe. Pourrait-on voir Evans à l’aile l’an prochain? Et que dire de Rem Pittlick, qui peut lui aussi jouer au centre?

2. On peut s’attendre à ce qu’un autre joueur quitte sous peu en raison du nombre élevé d’attaquants à Montréal. C’est le fun d’avoir de la profondeur, vous me direz, mais Martin St-Louis ne pourra pas fitter tout le monde dans son alignement. La question à mille piasses : qui sera échangé? Michael Pezzetta pourrait-il se retrouver au ballottage dans les prochaines semaines?

3. Qu’est-ce que tout ça veut dire pour Pierre-Luc Dubois? Le Canadien sera-t-il encore dans la course à ses services malgré l’acquisition de Sean Monahan?

4. On peut également se demander ce que ça veut dire pour des gars comme Carey Price et Paul Byron, deux joueurs qui pourraient être placés sur la liste des blessés à long terme afin de faire de la place sur la masse salariale. Est-ce officiellement la fin de la carrière du numéro 31? La question se pose…

5. La direction du CH, encore une fois, a surpris ses partisans. La vision du « thinking outside of the box » est bel et bien instaurée en ville…

6. Pour accueillir Monahan, Kent Hughes devra faire de la place sur la masse salariale. Selon le site CapFriendly, le Canadien dispose (environ) de 250 000 $, sans compter le contrat de Monahan. On sait que toutes les équipes peuvent dépasser le cap de 10% lors de l’été… Attendons de voir le retour obtenu par le directeur général et ce qu’il a donné pour faire l’acquisition du joueur de centre.

7. Wow! Je suis, comme le dit l’expression, sur le cul. Je ne pense pas être le seul, d’ailleurs.

8. Kirby Dach et Cayden Primeau ne sont toujours pas signés à l’heure actuelle. Deux dossiers qui seront encore plus à surveiller avec l’arrivée de Monahan en ville. Si Primeau joue à Laval, toutefois, son contrat n’affectera pas la masse de l’équipe. 

Sean Monahan, 27 ans, connaît des difficultés depuis une secousse. Le centre de 6’2 et 200 livres n’a cumulé que 48 points dans les deux dernières saisons, après avoir connu sept campagnes de 20 buts consécutives. L’an dernier, le gaucher a inscrit un maigre total de huit filets en 65 matchs, en plus d’ajouter 15 mentions d’aide.

Notons qu’il touchera un salaire de 6 375 000$ l’an prochain, soit la dernière année de son contrat signé avec les Flames à l’époque. 

Le talent est là dans son cas et le gars est encore jeune. Ce sont plutôt les blessures qui semblent le ralentir depuis deux ans. Notons qu’il a subi plusieurs opérations (poignet, hanches, aine) et qu’il n’est plus le même depuis.

Maintenant, il ne reste qu’à attendre pour voir comment le sixième choix au total du repêchage de 2013 pourra aider l’organisation du Canadien de Montréal.

Prolongation

– Monahan pourra certainement demander conseil à son grand chum, Tyler Toffoli, concernant sa nouvelle destination. On sait à quel point ce dernier aimait la ville de Montréal…

– C’est exactement ça.

– J’ai ri.

– Notons que les Preds, à l’aide d’un tweet un peu louche, ont également retenu l’attention dans le dossier. Au final, c’était pour annoncer qu’ils allaient accueillir la soirée du repêchage, ainsi que la soirée des honneurs dans la LNH en 2023.

PLUS DE NOUVELLES