Samuel Montembeaut veut voir Juraj Slafkovsky lancer plus souvent au filet

Samuel Montembeault avoue que les succès qu’il connaît jusqu’à maintenant sont liés au fait qu’il a gagné beaucoup de maturité dans les dernières années. Il aime le rendement qu’il offre au Canadien depuis le début de la saison et il est tout aussi vrai que les services rendus par le Québécois sont appréciés par l’équipe et ses partisans.

C’est du moins ce qu’il a confié à Anthony Martineau dans une entrevue réalisée lors de la soirée où on lui a rendu hommage à Blainville-Boisbriand il y a quelques semaines. Le journaliste de TVA Sports était sur place et en a profité pour s’entretenir avec celui qui dispute sa deuxième saison avec le CH.

Monty a commenté quelques dossiers intéressants, dont la progression de Juraj Slafkovsky depuis le début de la saison. Il estime que le premier choix au total du dernier repêchage fait bien, mais…

À l’image de plusieurs, Samuel a confié qu’il aimerait voir Slaf lancer plus souvent au filet :

Il a un bon bâton et est habile pour récupérer des rondelles. Il a aussi un excellent tir, mais il devrait l’utiliser plus souvent! Globalement, je m’attends à ce qu’il soit bon longtemps pour les Canadiens. – Samuel Montembeault

Je suis de ceux qui pensent la même chose.

Slaf a un tir qui semble assez lourd lorsqu’on le voit décocher au but. Le hic, c’est qu’il ne compte que 32 tirs depuis le début de l’année, alors qu’il a disputé un total de 29 rencontres.

Ces choses-là, généralement, viennent avec le temps. On voit clairement que le joueur de 18 ans commence à prendre confiance sur la patinoire et c’est en faisant ainsi qu’il apprendra à utiliser son lancer davantage.

J’ai une séquence précise en tête en lien avec les commentaires du gardien : le but marqué par Slaf à Saint-Louis, alors que le Canadien était en avantage numérique. Juraj avait décoché un lancer frappé sur réception et le résultat de la séquence permet de constater qu’il a un très bon tir :

Montembeault sait de quoi il parle en affirmant cela puisqu’il reçoit les tirs de Slafkovsky à chaque entraînement de l’équipe. Il est bien placé pour parler… Et Slaf, lui, est bien placé pour écouter puisqu’il est encore en pleine progression.

Il ne reste qu’à voir si le jeune homme de 18 ans suivra et écoutera les conseils de son coéquipier.

On lit également dans le texte d’Anthony que Montembeault souhaite une chose en particulier d’ici la fin de la saison concernant son équipe : prendre moins de punitions.

Il a confié au journaliste que cela rendait le travail des gardiens beaucoup plus difficiles (ce qui est évident) et c’est encore plus vrai lorsqu’on considère que le Canadien est très indiscipliné dernièrement.

La balle est dans le camp des joueurs, et c’est une problématique qui devra être réglée plus tôt que tard. 

PLUS DE NOUVELLES