betgrw

Samuel Montembeault a rappelé au Canadien (et aux Oilers) son importance

Hier soir, le Canadien de Montréal était de passage à Anaheim… et disons qu’il n’avait pas vraiment le choix de gagner. C’est finalement ce qu’il a fait au compte de 4-3.

Pourquoi? Parce que le club ne pouvait pas continuer de coller des revers.

Après quatre revers de suite la semaine dernière, les hommes de Martin St-Louis ne pouvaient pas offrir une autre performance ordinaire dans le cadre de ce premier match en sol californien.

La semaine passée, principalement samedi, l’effort n’était pas toujours au rendez-vous. Cela a paru lors des entraînements, dont celui de lundi, qui avait des airs de punition.

Et sur la glace, hier soir, les gars ont répondu présent dès le début du match. En première, les gars avaient des ailes.

Évidemment, le fait de prendre l’avance 2-0 a grandement aidé, mais on sentait que les boys avaient compris l’importance du moment. Ont-ils été inspirés par les Alouettes et leur Coupe Grey?

Mais en deuxième période, ce sont les Ducks qui ont compris l’importance du moment. Dans la première minute, ils se sont magasinés un avantage numérique (leur seul du match) et un but en power play. Ils étaient là pour jouer.

Et c’est là que l’importance de Samuel Montembeault s’est fait sentir. Dès lors, le gardien a redoublé d’efforts pour garder le CH dans le match. Il l’a fait avec des arrêts spectaculaires qui ont fait le tour du web, certes…

Mais il l’a aussi fait en étant solide en général. Ses 30 arrêts sur 33 tirs ont gardé les siens dans le match et ont permis au CH de gagner un premier match en 60 minutes depuis le jour où David Savard s’est blessé. C’était il y a un mois.

Il est peut-être difficile de le choisir dans son pool quand on sait qu’il est au cœur d’un ménage à trois et que Martin St-Louis ne veut pas lui donner publiquement le titre de #1, mais il démontre clairement qu’il est un gardien qui peut manger des minutes.

On sait que les Oilers sont intéressés au gardien québécois (comme c’est le cas avec bien des gardiens de la LNH, disons) et en marge de la grosse défaite du club albertain hier, on se demande quand le boss va finir par bouger pour aller chercher de l’aide (peu importe qui) devant le filet.

Et ça, les fans du CH le savent.

Quand Monty a fait un bel arrêt contre les Ducks, plusieurs amateurs ont décidé de rappeler aux Oilers que le gardien québécois, qui coûterait la lune s’il devait être échangé, est ce dont la formation de l’Alberta a besoin.

Cela ne devrait pas se produire, mais quand même.

Mais bon. Au final, Montembeault n’a pas été le seul joueur qui a réussi à se démarquer au cours du match contre les Ducks. Plusieurs d’entre eux ont bien fait dans ce premier match dans l’Ouest.

Qu’est-ce que je retiens?

1. Alex Newhook a été très bon hier. Outre ses deux buts (ce qui est déjà beaucoup, on va se le dire), on l’a senti impliqué. Sa première période a d’ailleurs été très bonne.

Le voir jouer avec Nick Suzuki et Brendan Gallagher ne tiendra pas à long terme selon moi (c’est un petit premier trio), mais hier, ça a fonctionné. Gally a d’ailleurs bien paru, hier.

2. Le match a été… imparfait.

D’un côté, il y a bel et bien eu des bons moments, dont la façon dont le Canadien a gagné ses batailles pour la rondelle sur les deux premiers buts du club, mais il y a aussi eu de l’imperfection défensivement.

Montembeault avait l’air de Carey Price : capable de sortir la mitaine et de cacher les imperfections du club au passage. Et plus le match avançait, plus les Ducks tiraient.

Ils ont fini avec 33 tirs, soit cinq de plus que le CH, qui menait 13-6 à un certain point.

3. Jayden Struble n’avait pas l’air d’un gars qui en était à ses premiers coups de patin dans la LNH. Il n’était visiblement pas trop stressé (il l’était sans doute… sans que ça ne paraîsse trop) et il a joué une game simple.

Ses 11 présences sur la glace (11:20) ont été efficaces. Et c’est tant mieux puisque Johnathan Kovacevic ne l’avait pas, hier soir.

Le fait d’avoir Mike Matheson et Kaiden Guhle devant lui à gauche a sans doute aidé, eux qui ont mangé des minutes – et qui ont chacun un but – en masse, mais quand même.

Struble, qui était le premier joueur du CH cette année à faire ses débuts dans la LNH, a joué avec confiance avec la rondelle.

4. En parlant de temps de jeu : Michael Pezzetta et Jesse Ylönen auraient pu prendre leur douche après 40 minutes de jeu et cela n’aurait pas changé grand chose.

Martin St-Louis a raccourci son banc en troisième période… et ça a fonctionné.

5. Tanner Pearson a obtenu son premier point depuis le 2 novembre. Y a-t-il un attaquant de qui on a moins parlé que lui, à Montréal, depuis quelques semaines? Je ne crois pas.

Ceci dit, son compagnon de trio Josh Anderson n’a toujours pas trouvé le fond du filet, et ce, malgré du temps de jeu en avantage numérique. Notons que son trio régulier a été assez ordinaire merci.

6. Les Ducks d’Anaheim ont un beau futur. On parle beaucoup de Tristan Luneau au Québec, qui a récolté son premier point dans la LNH hier, mais Mason McTavish a volé la vedette hier.

Quel joueur de hockey!

7. Je ne sais pas ce que cela va prendre pour aider Cole Caufield (en fait, je pense que j’ai une petite idée : lui donner Sean Monahan), mais le petit marqueur du CH a l’air perdu.

Il a l’air découragé, par moments.

Prolongation

À 13h, heure de la Californie, les gars vont s’entraîner. Ce sera le dernier entraînement avant un petit bout puisque demain, les gars vont jouer à San Jose à 12h 30, heure de la Californie.

Le lendemain? Match à 13h à Los Angeles (heure de l’Ouest) et en soirée, ce sera le souper des recrues. Dimanche sera une journée de congé.

On devra donc observer cet après-midi ce qui se passera à l’entraînement pour tirer certaines conclusions. Mais comme le CH n’a que 12 attaquants sous la main et que les défenseurs ne méritent pas de sortir au profit de Mattias Norlinder… on ne devrait pas apprendre grand chose.

Dans le fond, il faudra surveiller les gardiens. Of course.

PLUS DE NOUVELLES