betgrw

Samedi à Ottawa : le match que le Canadien ne peut pas se permettre de gagner

Je suis le premier à dire qu’il ne faut pas souhaiter que des défaites au Canadien, question de ne pas pourrir l’ambiance dans le vestiaire. Imaginez si le CH en perdait 30 de suite pour finir la saison…

Ceci étant dit, s’il y a bien un match que le Canadien ne peut pas se permettre de gagner, c’est celui de demain soir, contre Ottawa.

Pourquoi? Parce qu’en regardant le classement, on voit bien que les Sénateurs d’Ottawa sont, avec les Coyotes de Salt Lake City l’Arizona, les «adversaires» du CH dans la course à la loterie.

(Crédit: NHL.com)

Les Blue Jackets et tous les autres clubs qui sont dans le top-4 (à partir du bas) ne peuvent pas rattraper le Canadien. Un peu comme en 2022-2023, les Sharks, les Hawks, les Ducks et les Blue Jackets ne sont pas bons.

Vers le haut? Même si les Flames et le Kraken (mathématiquement) sont encore rattrapables, je ne vois pas le CH y arriver. Les Flames ont un match en main sur le Canadien, qui a 79 joutes au compteur.

Ce que cela veut dire, c’est que les Sens (74 points) et les Coyotes (73 points, comme le Canadien) sont tous en bonne position de finir au cinquième, au sixième ou au septième rang vers le bas.

Et il y a quand même une bonne différence entre finir cinquième et septième, autant pour les chances de gagner la loterie que le choix en tant que tel si la loterie ne change rien.

(Crédit: Tankathon)

Les trois derniers matchs vont aider à changer le classement, mais on s’entend pour dire que le match de samedi, contre Ottawa, est celui qui aura le plus d’incidence sur le classement.

Est-ce que les fans du CH vont chanter «Go Sens Go» dans les estrades? Est-ce que Cayden Primeau y sera? Et Lane Hutson, lui? 

Tant qu’à parler du classement, il est intéressant de noter que présentement, 13 équipes sont déjà qualifiées. Sept sont dans l’Ouest et ce n’est sans doute qu’une question de temps avant que les Golden Knights n’éliminent Saint-Louis.

Les Jets, pour ceux qui se questionnent sur le choix du CH, sont au septième rang du classement général.

Pour ce qui est des deux dernières places dans l’Est, les Islanders de Patrick Roy se sont donnés une bonne option sur la victoire hier. Rien n’est joué, mais de gagner contre le CH a fait du bien.

Les Penguins, les Capitals et les Red Wings se battent aussi. Les Flyers, avec un match de plus sous la cravate, se coupent des chances.

PLUS DE NOUVELLES